Accueil » Culture » Le château ambulant de Miyazaki ouvre les Contre-plongées
Le château ambulant.
Culture Mardi

Le château ambulant de Miyazaki ouvre les Contre-plongées

En juillet et août, le mardi soir, la place de Victoire devient une salle de cinéma en plein air. Le 17 juillet, place à un chef d'oeuvre japonais de l'animation.

Ça n’est pas une salle de cinéma. Mais bel et bien  une place du centre-ville au pied du plus emblématique des monuments de la ville: sa cathédrale de pierre noire. Les cafés y abondent, un nouveau bistrot vient d’y ouvrir il y a quelques mois, rejoignant les autres terrasses qui, l’été venu, ne désemplissent pas. Et puis, au beau milieu, il y a la statue d’Urbain II, réalisée par Gourgouillon pour témoigner de l’importance historique de Clermont, berceau des croisades.

Un caractère festif    

Cœur de la vieille ville, la place de la Victoire se transformera en juillet et en août en amphithéâtre de cinéma pour accueillir des projections tous les mardis soirs dans le cadre des Contre-Plongées de l’Été dont Olivier Bianchi dit qu’il s’agit d’ « un rendez-vous estival résolument populaire où tous les spectacles sont gratuits. » Lorsqu’il sort des salles obscures, pour se jouer en plein air, le septième art perd sans doute en intimité pour prendre un caractère plus festif. Il respire…

Extravagant et poétique

En ouverture des Contre-Plongées 2018, c’est un film d’animation japonais qui sera projeté. En 2004, Hayao Miyazaki réalisait Le château ambulant, un film poétique et onirique d’une saisissante beauté. Après avoir été changée en vieille dame, la jeune Sophie se fait embaucher comme femme de ménage dans le château ambulant d’Hauru le magicien, qui vogue à travers les nuages, au gré du vent. Elle redonne une vie nouvelle à la demeure flottant dans le ciel. Mieux, avec une énergie débordante, elle accomplit des miracles… Librement adapté du roman de Diana Wynne Jones, Le château de Hurle, le film a été couronné par de nombreux prix: Mostra de Venise, Oscar, New York Film Critcs Circle Awards… Limpide, extravagant, il témoigne d’un imaginaire échevelé et recèle de séquences féeriques. Le château ambulant ouvrira donc ces Contre-plongées, riches de vingt quatre rendez-vous de cirque, de danse, de théâtre de rue. Sans oublier évidemment ces séances de cinéma du mardi, sur fond de cathédrale…

Mardi 17 juillet à 22h, place de la Victoire- séance gratuite.                     

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite