Accueil » Vie publique » Budget participatif de la ville de Clermont : la seconde édition est ouverte
Lors de l'inauguration du "frigo solidaire", l'un des projets solidaires de la précédente édition- photo Ville de Clermont.
Actualités Vie publique

Budget participatif de la ville de Clermont : la seconde édition est ouverte

Les Clermontois peuvent émettre des projets pour leur ville jusqu'au 31 janvier. Et au mois de juin prochain, ils seront invités à choisir les projets lauréats de ce second "budget participatif".

Et si la ville appartenait davantage à ses habitants ? Si les individus, les citoyens devenaient contributeurs d’initiatives publiques, au-delà de leur simple vote ? C’est tout le sens du budget participatif que la municipalité clermontoise a instauré en 2018. “ Ce dispositif spécifique offre la possibilité aux Clermontois de décider de l’emploi de près de 5% du budget d’investissement de la collectivité, il permet une prise en compte rapide et concrète des attentes des habitants. Au-delà, il contribue à faire évoluer la façon dont la collectivité programme et conduit ses opérations” souligne Olivier Bianchi, le maire de Clermont.

Quelques évolutions

Le square Gabriel-Pasturel, un projet aujourd’hui réalisé- photo Ville de Clermont.

Petit retour sur la première édition de l’opération : 1000 projets avaient été déposées et 6500 personnes avaient participé au vote pour désigner les lauréats. Sur les 32 projets finalement choisis, 16 ont pour l’heure étaient réalisés. ” Les autres, sans exception, vont aboutir dans les semaines ou les mois qui viennent. Le timing est plutôt bon, surtout si l’on tient compte du fait que le confinement du printemps dernier nous a parfois fait prendre du retard” explique Charles Dubreuil, adjoint en charge de l’innovation démocratique.

Au terme de l’édition précédente, une évaluation a été conduite. Elle débouche sur quelques évolutions pour cette nouvelle mouture. “Nous avons choisi d’apporter une place plus importante aux  aux quartiers clermontois. Au minimum, désormais, deux projets seront retenus par quartier. D’autre part, nous avons fixé un plafond maximum de 400.000 euros par projet. Si les habitants seront intégrés et impliqués tout au long du processus, les élus seront éaussi davantage concernés” précise Charles Dubreuil. Enfin, la périodicité de ce budget participatif a été portée à tous les deux ans. “Ce qui nous laissera le temps de boucler tous les projets avant une nouvelle édition” précisent les responsables municipaux.

De l’expression des idées jusqu’au vote

Concrètement, les Clermontois peuvent exprimer leurs idées sur le site clermontpaticipatif.fr dès maintenant et jusqu’au 31 janvier. “Une simple phrase avec un petit descriptif peut suffire” indique Marion Barraud, conseillère municipale déléguée au budget participatif. Entre février et mai, les différents projets seront étudiés, affinés et évalués. Enfin, au mois de juin prochain, les Clermontois auront l’occasion de voter pour leurs projets préférés parmi ceux qui auront été présélectionnés. Suivra alors une nouvelle phase de réalisation. “Le budget participatif renforce le pouvoir d’agir des habitants, il les rend acteurs. Il permet aussi de mettre en œuvre davantage de transparence” se félicite Charles Dubreuil. Il reste désormais aux Clermontois de saisir, ou non, de cette opportunité.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite