Accueil » Vie publique » Aubière passe au vélo en pédalant branché
Photo DR
Vie publique

Aubière passe au vélo en pédalant branché

Les premiers bénéficiaires de l’opération « Passez au vélo, pédalez branché ! » ont reçu leur chèque en octobre. En étant la première commune de la métropole clermontoise à aider ses administrés pour l’achat d’un vélo à assistance électrique neuf, Aubière montre ses ambitions en matière de transition écologique.

A peine installé, le nouveau conseil municipal d’Aubière votait pour « Passez au vélo, pédalez branché ! ». Au sein des 21 communes de Clermont Auvergne Métropole, Aubière est ainsi la première à proposer une incitation à rouler à vélo.
Cette opération se concrétise par l’obtention d’un chèque de 150 € pour les habitants de la commune quels que soient leurs revenus, cumulable avec le Bonus Vélo du gouvernement mais à condition d’acheter un vélo neuf à assistance électrique sans batterie au plomb. La somme n’est pas une avance de trésorerie mais un octroi sur présentation de la facture d’achat et après validation du dossier.
Le montant maximum des aides cumulées représente environ 25 % du prix d’un vélo à assistance électrique d’entrée de gamme disponible dans la grande distribution. Sylvain Casildas, nouveau maire d’Aubière sait que ce geste n’est qu’un coup de pouce mais se dit surpris par le succès de l’opération. « La mairie a très vite dépassé la dizaine de demandes et une reconduction de l’opération est déjà envisagée. Ce dispositif n’est qu’un début pour faire bouger les choses. Nous incitons, espérant une accélération de la prise de conscience ».

L’usage du vélo à Aubière : Un tropisme

Sylvain Casildas, maire d'Aubière / Photo 7 Jours à Clermont
Sylvain Casildas, maire d’Aubière / Photo 7 Jours à Clermont

Il n’est pas facile d’inciter les Aubiérois à utiliser le vélo pour leurs trajets professionnels aller-retour vers Clermont. C’est un fait dont on a conscience à la mairie. Barrière naturelle, le plateau des Cézeaux est difficile à franchir dans les deux sens pour les usagers, sans parler de la lenteur des cycles dans les côtes qui génère de l’insécurité. L’utilisation d’un vélo à assistance électrique plus rapide et moins fatigant prend alors tout son sens comme le prouve le succès de l’opération« Passez au vélo, pédalez branché ! ». Mais dans la commune où réside le champion de France de contre-la-montre Remy Cavagna, c’est la pratique globale du vélo qu’il faut repenser. Sylvian Casildas entend bien bénéficier du développement du schéma cyclable de Clermont Auvergne Métropole et souhaite de plus, profiter du programme Alvéole* qui permet aux collectivités locales d’obtenir des aides financières pour le déploiement d’aires de stationnements pour les vélos. Plusieurs projets sont à l’étude avec en ligne de mire un rééquilibrage de la place accordée au vélo dans le centre-bourg. Ces projets reposent sur l’idée que la création de stationnements protégés et sécurisés est indissociable du développement de la pratique, d’autant que la seule station vélos en libre service C.Vélo de la commune est située sur le Campus des Cézeaux.

*Porté par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB) et le bureau d’études ROZO, le programme Alvéole permet le financement des équipements de stationnement vélo jusqu’à 60% du coût total.

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite