Accueil » Culture » Anne-Lise Broyer, intimité de l’image et de la littérature
©Anne-Lise Broyer
©Anne-Lise Broyer
Culture

Anne-Lise Broyer, intimité de l’image et de la littérature

L'Hôtel Fontfreyde, centre photographique de Clermont, présente jusqu'au 18 mars l'exposition "Journal de l’œil (Les globes oculaires) et autres récits…" un travail photographique d'Anne-Lise Broyer qui stimule l'imagination au même titre qu'un roman.

Le travail d’Anne-Lise Broyer est un peu déroutant pour qui aime l’art figuratif. Sa démarche nécessite en effet, effort mental et imagination pour entrer dans sa démarche. Ses photos sont comme les pages d’un roman, des propositions ouvertes, chacun étant libre d’imaginer une suite, un environnement, une histoire créant ainsi une myriade d’univers différents. D’ailleurs sur l’affiche de l’exposition, qui lui est consacrée actuellement à l’Hôtel Fontfreyde, centre photographique de Clermont, est bien noté le mot « récits ». Journal de l’œil est conçue en triptyque. La première partie sous-titrée Les Globes oculaires, principalement bâtie autour de l’œuvre de Georges Bataille, homme de lettre né à Billom, « tente de restituer un univers littéraire singulier et sa lecture, comme s’il s’agissait, en photographiant, d’avancer dans sa vison comme on avance dans un livre, dans une sorte d’acuité, en état d’hypnose… » Pour la photographe,  « l’enjeu étant de fabriquer, non pas des images qui illustreraient une pensée mais plutôt de trouver des images propices à produire de la pensée. »

Georges Bataille reste toujours la référence dans la seconde partie de l’exposition Le langage des fleurs, elle est ravissante dont les images sont inédites. Le traitement photographique illustre les propos de Bataille « un inévitable excès des mots sur les choses, une fatale trahison des choses par les mots ».  Enfin la troisième partie du triptyque montre un travail à quatre main avec le photographe René Tanguy. Tous deux sont partis sur les trace du photographe chilien Sergio Larrain à Valparaiso et au Chili, homme au destin singulier membre de l’agence Magnum dans les années 60 (qu’il intégra par l’entremise de Cartier-Bresson), auteur du livre Valparaiso réalisé avec son ami Pablo Neruda et qui a terminé sa vie comme ermite après une rencontre avec le gourou bolivien Óscar Ichazo.

Catane Folie ® Anne Lise Broyer
Catane Folie ® Anne Lise Broyer

A propos d’Anne-Lise Broyer

Née en 1975, diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris et de l’Atelier National de Recherches Typographiques, Anne-Lise Broyer a entamé il y a plus de 20 ans un travail photographique considéré comme « une expérience de la littérature par le regard, en nouant très intimement lecture et surgissement d’une image, écriture et photographie ». La plasticienne explore également le lien entre la photographie argentique et le dessin à la mine graphite directement sur le tirage afin d’atteindre une zone de trouble dans la perception. En mixant ces deux techniques, elle invente une forme de novlangue qui relie l’œil à la main, provoquant des situations visuelles troublante renvoyant à l’image photographique et à son histoire technique.

En janvier et février autour de Journal de l’œil

Alors que l’exposition Journal de l’œil  reste visible jusqu’au 18 mars, plusieurs rendez-vous pour la découvrir différemment, sont proposés par le centre photographique : 4 visites guidées sont au programme, à raison de deux  par mois, 2 visites patrimoniales permettent de découvrir l’Hôtel Fonfreyde en même temps que le travail d’Anne-Lise Broyer, une visite atypique avec scénographie, enfin une interventions interdisciplinaires et une lecture musique à 4 voix au cœur de l’expo, sont proposées les 19 janvier et 9 février.

Journal de l’œil (Les globes oculaires) et autres récits… par Anne-Lise Broyer jusqu’au samedi 18 mars 2023, Hôtel Fontfreyde, 34, rue des Gras à Clermont.

 

Valparaiso – Chili © Broyer – Tanguy

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé