Accueil » Économie » Les Accros du peignoir investissent la Maison du Tourisme
Catherine Gout.
Économie Vendredi

Les Accros du peignoir investissent la Maison du Tourisme

Les villes d'eaux du Massif-Central ont été "croquées" par 12 carnettistes sur l'initiative des Accros du Peignoir. A découvrir jusqu'au 28 janvier à la Maison du tourisme de Clermont.

Mais qui sont donc les Accros du peignoir? Non, il ne s’agit pas d’une secte pratiquant le sado-masochisme à dose non homéopathique; ni même de citoyens  squattant une bonne fois pour toute leurs salles de bains. Pas plus que de fans obsessionnels de la natation, ayant décidé d’arpenter les piscines sans la moindre modération. Auquel cas, ils se seraient peut-être appelés les accros du slip de bain…Les Accros du peignoir sont des usagers qui ont goûté aux séjours thermaux dans les stations du Massif-Central et en deviennent les ambassadeurs déclarés. Ils sont destinés à former  une communauté informelle mais pas tout à fait spontanée puisqu’elle fut initiée par la Route des Villes d’Eaux du Massif-Central en 2016. Leur credo? Les stations thermales du Massif-Central cultivent un certain art de vivre. Au-delà de leur architecture raffinée et élégante , elles peuvent s’enorgueillir d’un savoir faire et d’un savoir vivre. On s’y soigne, on s’y détend, on s’y relaxe, on s’y repose, on s’y balade… et l’on peut même s’y divertir. Et puisqu’il s’agit d’eaux, on pourrait même dire que l’on s’y ressource.

Rajeunir l’image

Le projet des Accros du peignoir, qui a vu le jour en 2016, vise à rajeunir l’image de la destination thermale dans le Massif-Central, en renouvelant les codes de sa communication, mêlant réel et imaginaire, création et humour.  « Avec ce concept, nous voulons évidemment toucher un nouveau public, plus jeune, plus connecté » explique Eric Brut qui vient de succéder à Olivier Jal comme directeur de la Route des Villes d’Eaux du Massif-Central. Le projet a reçu le soutien du CGET (Commissariat Général à l’Egalité des Territoires) et des régions Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle Aquitaine.

Une exposition itinérante

Le mouvement se veut dynamique. Il fait de multiples apparitions dans les territoires ou sur la toile, a investi le Panoramique des Dômes, le Festival H20 et le Rendez-vous du Carnet de Voyage. Douze carnettistes ont été invités à « croquer » à leur façon le patrimoine et la vie des 17 stations du Massif-Central. Leur travail, très personnel, a déjà fait l’objet d’un livre Manuel à l’usage des porteurs de peignoir. Il est aujourd’hui l’objet d’une exposition à l’Espace Victoire de la Maison du tourisme de Clermont. Valérie Aboulker, Cendrine Bonami-Redler, Thomas Bourget, Simonetta Capecchi, Emdé, Catherine Gout, Miguel Herranz, Lapin, Guillaume Reynard, Slovia Roginski, Nicolas Roux et Swasky livrent ainsi leur regard, insolite, sur l’activité thermale, son environnement, ses pratiques et ses bienfaits. L’exposition (destinée à circuler prochainement dans les différentes villes thermales) s’enrichit ici d’éléments provenant de la collection de la Bibliothèque du patrimoine de Clermont Auvergne Métropole. Selon Eric Brut: « L’événement marque le point de départ de notre année 2018. Une année chargée en activités et en projets. A terme, notre volonté est de créer, à travers les Accros du peignoir, une véritable communauté physique et virtuelle autour de nos stations thermales. » Passer une année-et peut-être davantage, en peignoir, la belle affaire…

Exposition à découvrir jusqu’au 28 janvier à l’Espace Victoire de la Maison du Tourisme.

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite