Accueil » Rencontre » AC/DÇU : voilà c’est (presque) fini
Pause ou fin pour le groupe pastiche? Photo: Stéphane Moccozet.
Culture Rencontre Week-End

AC/DÇU : voilà c’est (presque) fini

Un concert du groupe pastiche d’AC/DC est programmé le 28 juillet dans le Cantal. Un rendez-vous qui pourrait être le dernier pour la formation...

L’annonce aurait pu être une énième blague organisée par le groupe auvergnat AC/DÇU : une pause dans leur Deception tour. Pourtant, cette nouvelle est bien réelle, comme le confirme le chanteur et leader du groupe, Frédéric Garcia : “AC/DÇU existe depuis octobre 2003, il y a maintenant 15 ans. Après autant d’années d’efforts au quotidien, nous trouvons que cela pèse et il était temps de trouver une forme un peu différente pour se réinventer. Pour cela, une pause est nécessaire, dans la mécanique des concerts”. Une pause qui ressemble fort à un point final pour le groupe pastiche des Australiens d’ AC/DC mais que son leader n’ose pas pour autant annoncer : “Il s’agit d’une pause car plein de groupes annoncent leur fin et se reforment 5 ans plus tard. Les groupes ne s’arrêtent jamais. Même Rage against the machine va refaire une tournée. Finalement il n’y a que les groupes où les membres sont morts qui ne se reforment jamais. Je préfère ne pas dire que c’est une fin, plutôt une pause à durée indéterminée”.

Une histoire qui démarre comme une blague

L’aventure AC/DÇU commence en 2003. Frédéric voulait alors étoffer sa culture musicale et loue des DVD de concerts de Queen, Bowie et Prince. Il raconte : “Je suis tombé sur un DVD d’ACDC. J’ai loué le mauvais DVD, d’un spectacle qu’il ne fallait pas voir. Le chanteur chantait ce jour-là comme une tringle à rideau et devait avoir un problème de retour. Ma compagne rentre dans la pièce et me dit  : ”Alors AC/DC?”. Je lui réponds “ AC/DÇU”. Ca m’a fait comme un flash, j’ai créé à l’ordinateur le logo ACDCU Deception tour. J’ai appelé un groupe de copains et on a monté un répertoire de 7-8 chansons. A partir de ce concert , on nous a sans cesse rappelé. On n’a jamais démarché”.

Quinze années intenses

Pendant 15 ans, le groupe a  multiplié les concerts, les membres de la formation évoluant à de nombreuses reprises. L’équipe s’est finalement stabilisée jusqu’à un concert mémorable au Zénith d’Auvergne, en avril 2017. Aujourd’hui, on trouve Arnaud à la batterie, Sylvain à la guitare rythmique, Junior à la basse, Julien à la guitare solo et Frédéric au chant. Un ultime concert est programmé le 28 juillet à Talizat dans le Cantal pour la Fête de la lentille. Un rendez-vous qui devrait être chargé d’émotions pour les membres du groupe et pour leurs fans.

À propos de l'auteur

Catherine Lopes

Catherine Lopes

Journaliste diplômée de l’Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille, Catherine arrive en Auvergne en 2006 et fait ses armes sur Clermont Première. Après plusieurs années de collaboration,  elle découvre ensuite le monde de la pige et travaille pour plusieurs sociétés de production. Elle écrit aussi pour le web et fait de la radio. Véritable touche à tout, Catherine aime avant tout raconter des histoires.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite