Accueil » Environnement » A Belle Ombre, les travaux du bassin de stockage ont démarré
Environnement Vie publique

A Belle Ombre, les travaux du bassin de stockage ont démarré

Après un premier bassin de stockage et de restitution réalisé aux Vergnes, le chantier d'un deuxième ouvrage a démarré dans la métropole. Il s'intègre au schéma directeur d'assainissement.

La métropole clermontoise est dotée d’un réseau d’assainissement principalement unitaire, qui collecte et transporte à la fois les eaux usées et les eaux pluviales. En cas de fortes pluies, ces eaux peuvent déborder dans les milieux naturels, entraînant des phénomènes de pollution au niveau de l’Artière, du Bédat et de la Tiretaine. L’objectif est de traiter ces débordements pour améliorer la qualité des masses d’eau et des cours d’eau. Dès lors, le rôle d’un  bassin de stockage-restitution est de capter, lors d’événements pluvieux, les premières eaux les plus chargées (polluées). Elles sont ainsi stockées temporairement dans les bassins pour être progressivement renvoyées vers la station d’épuration des Trois Rivières, afin d’être traitées.

Six bassins prévus

Quelques mois après l’inauguration d’un premier bassin aux Vergnes, les travaux d’un deuxième BSR ont démarré en septembre à  l’intersection de la rue de Belle Ombre et du boulevard Jean-Baptiste Dumas, en face du site des Carmes du Groupe Michelin. L’ouvrage, dont la pose de la première pierre vient d’avoir lieu (voir photo) verra le jour en 2021. D’une capacité de stockage de 10.000 m3, il sera l’un des plus important des six bassins prévus dans le cadre du Schéma directeur d’assainissement de la Métropole.

Le schéma d’assainissement

Le schéma, approuvé en 2011, a pour but d’acheminer les eaux usées vers la station d’épuration, en cas de pluies de faible intensité, d’où la nécessité de réaliser des bassins de stockage et de restitution, mais aussi de sécuriser le fonctionnement du réseau d’assainissement et d’améliorer le traitement des eaux usées. D’importants travaux ont été programmés entre 2012 et 2021, représentant une enveloppe  d’environ 120 millions d’euros. Ce programme  fait l’objet d’un accord triennal de programmation avec l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, comprenant l’aide financière de celle-ci.

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite