Accueil » Culture » Wazoo remet le son
Wazoo groupe de musique festive
Wazoo, c'est reparti pour un album / photo : La pellicule de Laetitia.
Culture

Wazoo remet le son

Le nouvel album de Wazoo est disponible depuis le 25 mars. Affirmant des convictions, il est tout entier dédié au monde rural, tout en conservant le style musical qui fait la renommée du groupe depuis deux décennies.

Les drôles d’oiseaux de Wazoo sont de retour. Comme les hirondelles, ils reviennent en ce printemps, avec, sous leur plumage, un album en forme d’ode à la ruralité. Rien de tel que de bons morceaux, made in Auvergne, pour rendre ainsi hommage au terroir, à ses couleurs, ses paysages, ses acteurs et son mode de vie. Jeff Chalafre et Kevin Quicke, à l’origine du groupe, et leurs compères, Charlie Glad et Greg Chauchat, ont l’art de proposer des mélodies folkloriques et festives et la manière de les partager avec un public qui en redemande. La preuve ? L’histoire se perpétue depuis maintenant plus de vingt ans. Mieux, elle se renouvelle…

Dans l’ambiance

L’album s’appelle Agriculteurs. Autant dire qu’il ne cache pas son jeu… Et d’entrée, la chanson éponyme ouvre le bal et met dans l’ambiance. Le clip de la chanson, réalisé avec de jeunes agriculteurs de Haute-Loire a d’ores et déjà fait le buzz. Mis en ligne l’été dernier, il affiche plus de 800.000 vues sur Youtube et plus d’un million sur Facebook. Autant dire que la recette est savoureuse… Suivent dix titres inédits qui fleurent bon la ruralité et le folk version Massif Central comme Chabrot, où se mêlent violon, banjo et accordéon, Boire un canon, chanson nostalgique qui a de la « cuisse », composée à la santé des vignerons ou encore Mon taureau, dédié aux cow boys des moyennes montagnes.

Au-delà de leur « auvergnitude » affichée, les membre de Wazoo affirment une sensibilité pour l’ensemble de la France des campagnes. Un territoire bien malmené par la modernité et l’urbanisation galopante. « On a tous quelque chose en nous d’un paysan. Et la plupart de nos concerts se déroulent près d’un champ. La ruralité, c’est l’avenir. Comme l’affirment nos amis Fanny Agostini et Henri Landes de Landestini, il nous faut relier les humains à la terre et contribuer à la préservation et à la diversité du vivant » estime le guitariste Jeff Chalaffre.

Wazoo, groupe de musique festive
Des musiciens festifs / photo : La pellicule de Laetitia.

« Un rempart contre l’agribashing ambiant »

Wazoo festif, Wazoo accroché à ses racines et Wazoo militant devant les spectacle du monde. Jeff Chalaffre ne s’en cache pas: « Nos ritournelles sont habituellement cousues mains pour donner des envies d’étés interminables et de joyeuses soirées au coin d’une buvette. Avec ce nouvel opus, on milite pour qu’un coq représente la France à l’Eurovision. Alors que dans le même temps, certains n’hésitent pas à faire un procès à des paysans, car ce merveilleux animal fait ses vocalises le matin. Notre titre « Agriculteurs » peut donc être un rempart contre l’agribashing ambiant. On chante humblement pour la France des campagnes, qui en a bien besoin. L’état ne se soucie pas de la désertification. Même localement, on constate un énorme décalage. A Clermont, les élus rêvent de grande Métropole et se chamaillent pour savoir si il faut faire un stade de 30.000 places pour un club qui fait 4000 personnes de moyenne par match. Dans le Livradois-Forez, les maires se serrent les coudes pour maintenir les collèges ouverts. »

Un été en scène

Les chansons, joyeuses tout de même, de Wazoo trouvent un terrain naturel sur la scène. Et, si tout va bien, le groupe de Pérignat-lès-Sarliève devrait connaître un été bien rempli, avec pas moins de 35 dates déjà inscrites sur son agenda, depuis la Moselle jusqu’à la Gironde, en passant bien-sûr par le territoire auvergnat. « Le 20 juin, nous serons à Cébazat et le 28, à Ceyrat » souligne le guitariste.  Mais pour l’heure, bien entendu, il n’est pas question de fête, ni de partage. « Comme tous les autres, nous restons chez nous. On rend hommage aux blouses blanches via les réseaux sociaux. On fait de la musique, du jardinage et on sauve des vignerons… »

L’album Agriculteurs est disponible sur les plateformes de streaming et de téléchargement, dont Deezer, Spotify et iTunes, via le distributeur Wiseband. Il est également possible de le commander sur la boutique en ligne du groupe.

 

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite