Accueil » Sports » Vincent Salesse : Le handball auvergnat bien en main
Vincent Salesse.
Interview Sports

Vincent Salesse : Le handball auvergnat bien en main

Directeur du studio 120, candidat aux élections municipale à Aubière, Vincent Salesse est un hyperactif ! Cette semaine, c’est un tournoi de handball professionnel masculin qu’il organise à la maison des Sports de Clermont. L'occasion de faire le point avec celui qui est aussi le président du HBCAM 63, club de handball féminin qui gravit les échelons à très grande vitesse.

7 jours à Clermont : Alors que la trêve hivernale approche, votre club est bien installé en milieu de classement de sa poule de N1F. Une satisfaction suite à la montée de la saison passée ?

Vincent Salesse : « Plus que d’assurer notre maintien dans cette nouvelle division, nous avions, dès le début de saison, l’ambition d’accéder aux play-offs. Pour le moment, nous collons à nos objectifs avec une quatrième place, qui nous permettrait de jouer ces phases-finales (les 4 premiers de chaque poule se qualifient pour des quarts de finale). Deux des équipes de notre poule sont très au-dessus du lot. Nous avons déjà joué contre ces « ogres », dès-lors on a un petit avantage sur la concurrence. Il est clair que tout va se jouer entre deux ou trois équipes pour obtenir le précieux sésame en fin de saison. »

7JC : D’une manière générale, le club franchit les étapes et grimpe dans la hiérarchie à grande vitesse. N’existe-t-il pas le risque d’une crise de croissance ?

V.S. : « On a la volonté de faire les choses dans l’ordre. D’ailleurs, nous sommes l’une des quatre équipes sollicitées (sur 16 équipes) par la Fédération française de Handball pour évoquer une possible refonte du championnat de seconde division féminin, preuve que l’on reconnait notre travail dans les instances nationales. Nous faisons tout pour être un bon élève et, à l’heure actuelle, nous avons les résultats sportifs qui parlent pour nous et les félicitations du jury fédéral sur la progression sportive et administrative de notre club. Sur le plan comptable notre club est parfaitement maîtrisé, nous sommes déjà prêts à voir un peu plus haut dans le futur… »

“Etre prêts le jour J”

Photo: Vincent Roche.

7JC : Comme la saison passée, Le HBCAM 63 découvre un nouvel échelon. Malgré des débuts un peu hésitants, vous avez rapidement trouvé le rythme, la preuve d’un vrai savoir-faire ?

V.S. : « On a su faire des efforts considérables en termes de budget pour se mettre au niveau à chaque montée. Dès-lors, on attire des jeunes filles en pleine progression, qui souhaitent s’inscrire dans un projet sérieux. Nous avons fait évoluer notre staff technique, mais aussi médical et administratif pour répondre présent à chaque étape de notre construction. Notre ambition est de découvrir et s’installer en D2 pour continuer à se structurer solidement, afin d’être prêts le jour J, pour rejoindre je l’espère, l’élite du handball féminin en France. »  

7JC : On sait que gérer c’est savoir anticiper, est-ce dans cette logique que vous avez fait le choix de changer d’entraîneur en cours de saison passée ?

V.S. : « Nous avons eu à faire des choix pas évidents, qui se sont avérés être de bons choix, pour l’évolution sportive de notre club. Néanmoins on n’est jamais à l’abri de commettre des erreurs et nous sommes loin d’être des cadors qui se prennent pour ce qu’ils ne sont pas. Avec humilité, on travaille pour grandir et c’était important de montrer à tout le monde qu’on ne se contentait pas de « vivoter » dans notre championnat. On a dû faire des choix pour l’avenir: par exemple, changer d’entraîneur malgré de bons résultats. Cette décision n’a pas toujours été bien comprise et a pu faire rire vu de l’extérieur. Mais au sein du club, nous savions parfaitement où nous voulions aller. »

7JC : Le club a connu un essor remarquable depuis sa création, aujourd’hui fort de plus de 900 licenciés, vous prenez une place de plus en plus grande dans le paysage sportif local…

V.S. : « Avec les clubs qui sont en convention avec nous, mais demeurent tout de même indépendants, nous représentons en réalité plus de 1000 licenciés. Le Stade Clermontois, Cournon, Ceyrat, Pérignat-les-Sarliève ou encore Aubière nous ont permis de développer du haut niveau mais aussi de créer une équipe réserve de très bonne qualité (Nationale 2) et une équipe des moins de 18 ans qui fait partie des 20 meilleures équipes de France. Les équipes de jeunes sont aussi en pleine évolution, avec l’apparition de quelques pépites qui pourraient faire des étincelles dans le futur. »

Des clubs européens de haut-niveau

7JC : A l’image du VBC Chamalières, qui aime se rapprocher des autres sports, avez-vous des volontés de nouer des partenariats fort dans le futur avec les autres grands clubs locaux ?

V.S. : « Nous avons déjà entrepris de bonnes collaborations avec l’ASM ou le Clermont Foot. On envisage de se rapprocher d’autres clubs, comme celui que vous évoquez  Nous sommes sûrs et certains que le sport de haut niveau en Auvergne, qu’il soit masculin ou féminin, a tout intérêt à se fédérer et aller chercher, chez les autres, des idées ou des méthodes de travail qui peuvent profiter à tous. A ce propos, nous allons avoir très prochainement une réunion avec le nouveau président du Clermont Foot (NDLR: Ahmet Schaefer) pour évoquer ces sujets. »

7J : De la même façon, un rapprochement s’est opéré avec le Crédit Mutuel Massif Central, acteur dans de nombreux sports. Avez-vous la volonté de renforcer ces liens à l’avenir ?

V.S. : « Oui bien sûr, le Président Frédéric Ranchon a fait en sorte que les clubs clermontois se rencontrent et puisse passer un cap avec le soutien du Crédit Mutuel. Il accompagne la plupart des sports clermontois et leur a permis de franchir un cap à leurs niveaux respectifs. On peut souhaiter que cette impulsion se pérennise et même qu’elle se renforce à l’avenir pour continuer de grandir ensemble et de faire de Clermont une place forte du sport en France. »

7J : Revenons au terrain, avec une trêve hivernale consacrée aux sélections nationales, le handball est un peu sorti de l’actualité ces dernières semaines. Et c’est le moment que vous choisissez pour proposer aux fans un tournoi professionnel masculin pour occuper les longues soirées d’hiver…

V.S. : « On a en effet réussi à convaincre cinq équipes de handball masculin, d’un niveau européen, de disputer un mini-tournoi à Clermont en ce début de mois de janvier. Ainsi du 11 au 14, ce « Challenge des Volcaniques » accueille l’équipe de l’USAM-Nîmes, un historique du handball français mais aussi les clubs de Metalurg Skopje , Créteil, le Belgian Handball et le Sporting Portugal. Le 11 janvier, nos équipes D2 et N2 du HBCAM 63 joueront, en marge du tournoi, leurs matchs respectifs de reprise et, jusqu’en milieu de semaine, les passionnés auront ainsi l’occasion de vibrer et de se régaler à travers des prestations de dimension internationale. »

Challenge des Volcaniques, du 11 au 14 janvier à la maison des sports de Clermont-Ferrand. Pour plus d’informations et la billetterie : www.hbcam63.fr

 

L’équipe une du HBACM- photo Vincent Roche.

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite