Accueil » Culture » Victor Julien-Laferrière : la valeur n’attend point le nombre des années
Victor Julien-Laferrière / Photo Jean-Baptiste Millot
Victor Julien-Laferrière / Photo Jean-Baptiste Millot
Culture Vendredi

Victor Julien-Laferrière : la valeur n’attend point le nombre des années

Le violoncelliste Victor Julien-Laferrière sera cette fin de semaine à Clermont à l'invitation de l'Orchestre national d'Auvergne-Rhône-Alpes. Au programme Yves, Schumann et Sibelius.

Victor Julien-Laferrière, jeune trentenaire, est le violoncelliste de la nouvelle génération qui polarise actuellement toute les attentions dans le milieu de la musique classique. Le magazine Diapason, écrivait déjà à son propos en novembre 2019, qu’il était considéré comme l’un des talents les plus sûrs de la jeune génération de violoncellistes français. Ses prestations prouvent son talent, mais aussi les distinctions qu’il a obtenu : 1er prix au Concours international du Printemps de Prague en 2012, vainqueur du 1er prix au concours Reine Elisabeth à Bruxelles en 2017,  Victoires de la Musique classique 2018 dans la catégorie Soliste Instrumentiste de l’Année. Rien d’étonnant donc, de retrouver cet artiste sur les plus grandes scènes mondiales. Les Clermontois sont d’ailleurs chanceux car ils vont avoir l’occasion d’assister à l’une de ses prestations cette semaine à l’opéra de Clermont, invité par l’Orchestre national d’Auvergne-Rhône-Alpes, dans le cadre de sa programmation régulière.

Sous la direction de Thomas Zehetmair

Pour ce concert clermontois, Victor Julien-Laferrière a choisi d’interpréter l’une des plus belles pièces du répertoire pour violoncelle, le Concerto en la mineur de Robert Schumann.  Ce concerto sera précédé de deux petites pièces de Charles Ives, considéré comme l’un des « American Originals » dans lesquelles on retrouve une forte présence des mélodies populaires américaines. Le concert s’achèvera sur le Quatuor Voces intimae de Jean Sibelius, « nourri des contes et légendes du Kalevala ».
Victor Julien-Laferrière qui est également chef d’orchestre se laissera guider par l’un des chefs attitrés de l’orchestre, Thomas Zehetmair

Concert de l’Orchestre national d’Auvergne-Rhône-Alpes, dirigé par Thomas Zehetmair, soliste Victor Julien-Laferrière, vendredi 19 janvier à 19h30 à l’Opéra de Clermont, boulevard Desaix. Durée 1h40 avec entracte.
Programme :  Charles Ives Hymn, largo cantabile, S. 84 n° 1 Holding your own ! scherzo / Robert Schumann
Concerto pour violoncelle en la mineur Opus 129 / Jean Sibelius Quatuor à cordes en ré mineur « Voces Intimae » Opus 56.
Billetterie en ligne sur le site de l’Orchestre

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé