Accueil » Sports » Un Tour en précède un autre…
Paddock du Tour Auto à Charade / Photo O. Perrot
Paddock du Tour Auto à Charade / Photo O. Perrot
Mardi Sports

Un Tour en précède un autre…

Dix jours avant d'accueillir le Tour de France cycliste, Clermont reçoit, mardi et mercredi, la visite du Tour de France Optic 2000 et de ses belles et illustres mécaniques. Une épreuve spéciale se déroulera sur le circuit de Charade.

Quelques jours seulement avant la venue des coureurs du Tour de France à Clermont, un autre Tour empruntera les routes de notre région et rejoindra l’ancienne capitale de région ce mardi 1er septembre… Héritier de l’ancien Tour Auto, le Tour de France Optic 2000 célèbre à sa façon et de manière vivante l’histoire du sport-automobile. A travers une véritable compétition de régularité et de vitesse, il accueille ainsi des spécimens qui ont rayonné sur les circuits ou encore les routes des spéciales entre les années 50 et les années 70. Cette année, 220 voitures s’élanceront du Grand Palais à Paris, le 31 août, pour rejoindre le circuit Paul-Ricard, le 5 septembre, après un itinéraire mettant délibérément le cap au sud.

Grande Halle et Charade

Comme le Tour de France cycliste, l’épreuve se déplace à travers le pays, au fur et à mesure d’étapes. C’est à l’issue de la deuxième, en provenance de Linas- Monthléry que les anciennes stars rejoindront Clermont, mardi, et plus précisément La Grande Halle d’Auvergne. Le public pourra les y admirer lors d’un parc fermé portant mal son nom. Le lendemain, tôt, elles se dirigeront vers le circuit de Charade pour y disputer l’une des neuf épreuves chronométrées de la course, également accessible aux spectateurs. Néanmoins, dans ces deux occasions, le port du masque sera obligatoire.

Un débutant nommé Boutsen

Le plateau a de quoi faire rêver. Quelques noms seulement : Ferrari 250 GT et 308, Dino 248 GT, Jaguar Type E, Maserati 200 SI ou encore MK II, Ford GT 40, Shelby Cobra, Lotus Elite, Triumph TR4, Alfa Romeo Giulietta , De Tomaso Pantera ou encore Porsche 904, 906 ou 550. Autant de merveilles mécaniques, réparties en deux catégories (compétition et régularité) qui s’ébroueront sur les routes de France, comme pour retrouver une seconde jeunesse. Ces autos prestigieuses sont pilotées, pour la plupart, par d’authentiques passionnés. Parmi eux, un nom retient particulièrement l’attention : celui de Thierry Boutsen. Le Belge a remporté trois grand-prix, avec Williams Renault, au cours de sa brillante carrière et s’est aussi illustré dans les épreuves d’endurance avant son grave accident intervenu lors des 24 Heures du Mans 1999. Il s’alignera, pour la première fois, sur le Tour de France Optic 2000 au volant d’une Porsche 911. Pour leur part, Ari Vatanen, le champion du monde rallye et vainqueur du Paris-Dakar, et François Chatriot seront sur la course en qualité d’ouvreurs.

Comme elle a l’habitude de le faire lors de chaque édition, l’épreuve célébrera particulièrement une marque, Porsche, en l’occurrence et sa gamme de prototypes. Elle donnera également un coup de chapeau à Alfa Romeo et Alpine, qui ont marqué l’histoire de l’ancien Tour de France auto. Bref, il y aura un peu de nostalgie, de la bonne humeur et quelques aventures sportives et mécaniques sur les routes et les circuits tout au long des 2000 km du parcours.

Mardi 1er septembre (parc fermé) à la Grande Halle d’Auvergne entre 16h30 et 21h. Entrée: 10h; mercredi 2 septembre à Charade, épreuve spéciale de 8h30 à 13h. Entrée gratuite. Plus d’informations sur : www.peterauto.peter.fr

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite