Accueil » Vie publique » Un samedi de confinement pas comme les autres
Père Noël : le retour- photo Patrick Bossin.
Actualités Vie publique

Un samedi de confinement pas comme les autres

Les premiers Père Noël sont apparus ce matin dans la métropole clermontoise. Ce samedi, les commerces de proximité rouvrent, une manifestation se déroule contre la loi Sécurité Globale et les restaurateurs et cafetiers ont l'impression d'être les dindons de la farce.

Ca n’est pas tout à fait le déconfinement. Mais tout de même cela y ressemble un peu. Tandis que certains ont choisi aujourd’hui de prendre leurs distances (20 km autour de chez soi au lieu d’un seul, cela permet tout de même de changer d’horizon) et de profiter des trois heures de sortie autorisées pour rejoindre la campagne, en ce samedi ensoleillé, d’autres habitants de la métropole clermontoise en ont profité pour effectuer quelques emplettes dans des magasins dont les portes se sont enfin ouvertes.

Garder ses distances

Pour les commerçants, en effet, ce samedi est le jour tant attendu, après un mois de frustration et de désœuvrement. Ce matin, le soulagement allait de pair avec un peu d’inquiétude chez ces professionnels, désireux de renouer avec leur clientèle tout en orchestrant la fameuse distanciation, ce qui n’aura rien d’évident… Le message « venez acheter chez nous mais pas trop nombreux » se révèle contre-nature. Mais ils devront faire avec…

Barbes blanches et frustrations

Ce samedi très particulier, marqué également par une manifestation en opposition à la loi Sécurité Globale et  notamment aux articles 21, 22 et 24, à l’appel de la coordination nationale des syndicats, associations et collectifs de journalistes, voit aussi la réapparition des premiers Père Noël, dont on ne sait s’ils sont tenus de porter un masque sous leur imposante barbe blanche. Pendant ce temps, certains restaurateurs et cafetiers ont décidé d’ouvrir leurs établissements de manière symbolique. Ils sont les grands perdants des dernières décisions gouvernementales et ne sont pas décidés à se laisser plumer comme les dindes à Noël. Mais pour eux, l’horizon reste bouché.

 

À propos de l'auteur

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite