Accueil » Actualités » La Ville de Clermont va engager trente policiers municipaux supplémentaires
Local police municipale clermont
Photo 7 Jours à Clermont
Actualités Vie publique

La Ville de Clermont va engager trente policiers municipaux supplémentaires

Face à la délinquance croissante et à l'inquiétude des policiers municipaux, le maire de Clermont a annoncé de nouvelles mesures.

Tout en réaffirmant son opposition à munir les policiers municipaux d’armes létales, le maire de Clermont, Olivier Bianchi, a annoncé qu’il allait prendre diverses mesures afin de renforcer la sécurité et la capacité d’action des policiers municipaux. « Le 13 novembre dernier, j’ai reçu à l’Hôtel de Ville l’ensemble des policiers municipaux. J’ai entendu leur peur et leur volonté de disposer d’équipements de sécurité supplémentaires, et leur revendication de disposer d’un armement mieux proportionné au niveau de risque encouru » indique le maire.

Des pistolets à impulsion électrique

C’est ainsi que les policiers municipaux seront bientôt équipés d’armes non létales supplémentaires, et en particulier de pistolets à impulsion électrique. D’autre part, la Ville de Clermont va recruter trente policiers supplémentaires durant ce mandat, portant ainsi les effectifs de 46 (nombre actuel) à 76 policiers municipaux. « Cela nous permettra d’étendre les plages journalières et les horaires d’intervention » estime Olivier Bianchi.

Une brigade de nuit

D’autre part, le maire de Clermont entend privilégier la coopération entre les polices nationale et municipale. « J’engagerai avec l’Etat la négociation d’un contrat de sécurité intégré qui devra être gagnant-gagnant pour les Clermontoises et les Clermontois et qui listera les moyens supplémentaires que la Ville et que l’Etat mettront en œuvre » souligne le maire de Clermont qui ajoute : « Les Clermontois méritent la même considération et le même intérêt de la part de l’Etat que les habitants d’autres grandes villes de France, confrontées aux mêmes phénomènes de hausse des trafics violents et de la délinquance conséquente que subissent nos concitoyens au quotidien. » Rappelons que lors de la récente campagne municipale, le candidat (désormais réélu) avait, en outre, annoncé la création d’une brigade municipale de nuit qui sera bientôt mise en service.

Insuffisant pour l’opposition

Face aux décisions annoncées par Olivier Bianchi, le groupe d’opposition municipal « Avenir Républicain », présidé par Jean-Pierre Brenas, estime que le maire « reconnaît enfin la nécessité de mieux protéger les Clermontois .”  Il soutient toutefois qu’il faut aller plus loin et réclame le passage de 90 à 200 caméras de vidéoprotection, l’engagement de 54 policiers municipaux supplémentaires (contre 30 annoncés). Enfin, l’opposition de droite réaffirme sa position favorable à l’équipement des policiers municipaux d’armes létales. On le voit, le débat n’est pas clos…

Voiture Police Municipale Clermont
Photo 7 Jours à Clermont

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

  • Enfin, ne devrait-on dire !
    Comme je le signifiais à notre maire, il ne faudrait pas que certains quartiers de la métropole deviennent le Chicago des années 20.
    Rappelons quand même ce que sont les quatre niveaux dits « sensibles » et catégorisés par le Ministère de l’Intérieur :
    – Niveau 4 ou QSP pour Quartier Sensible Problématique.
    C’est le quartier qui pose quelques problèmes d’ordre public de temps en temps. Où règne une petite délinquance et quelques incivilités. Ce sont les plus répandus en Bretagne. Ils sont en jaune sur la carte de Bretagne ci-dessous.
    – Niveau 3 ou QSD pour Quartier Sensible Difficile.
    Ici ça se complique un peu !
    Car une petite tension peut rapidement dégénérer et les voitures peuvent brûler. Par exemple les trafics de drogues, et de toutes sortes (prostitution, produits volés …) sont monnaie courante.
    – Niveau 2 ou QSTD pour Quartier Sensible Très Difficiles dont font partie à Clermont-Ferrand les Quartiers Nord (Croix de Neyrat-la Gauthière-Champratel-les Vergnes), et celui de Saint Jacques
    Là l’ambiance devient invivable pour la grande majorité de la population du quartier. La délinquance est très variée et permanente. Vols, viols, trafics d’armes et de drogues de tous genres, cambriolages et escroqueries, rackets … la liste est longue et variée.
    Les pompiers, les bus, les taxis, les médecins et les livreurs de pizzas réfléchissent à deux fois avant de pénétrer dans ces quartiers très … sensibles.
    – Enfin le niveau 1 ou QSN pour Quartier Sensible de Non-droit.

Sponsorisé

Les infos dans votre boite