Accueil » Économie » Un nouveau moulin pour Limagrain
Ce nouvel outil permettra de produire 110.000 tonnes de farine par an © Limagrain
Économie

Un nouveau moulin pour Limagrain

La coopérative investit 22 millions d’euros dans ce nouvel équipement, qui sera opérationnel en juin 2022. 7 Jours à Clermont vous en dit plus sur ce projet...

 Certes, le confinement a engendré du retard, notamment au niveau administratif. Mais le site agro-industriel de Limagrain accueillera bien en 2022 un nouveau moulin de blé. Il se situera sur les communes d’Ennezat et de Saint-Ignat. Cet investissement de 22 millions d’euros permettra le développement de l’activité “meunerie”.

Nous sommes fiers d’annoncer la construction de ce projet d’envergure. Il permettra d’une part aux entreprises locales de montrer leur savoir-faire pendant les travaux; et d’autre part, une fois achevé, il servira de vitrine pour valoriser l’expertise agroalimentaire de notre territoire” se félicite le président de la coopérative Pascal Viguier.

“Répondre aux attentes du marché”

Ce nouvel outil aura une capacité de production de farine très importante, de l’ordre de 110.000 tonnes par an. Il est amené à remplacer les deux moulins existants, ceux de Bouzel et de Gerzat, dont la production est limitée à 85.000 tonnes.

Il s’inscrit dans la stratégie de circuit court agro-industriel mise en place par Limagrain pour valoriser notamment les productions en blé des adhérents de la coopérative. Cette filière, unique en France, garantit une traçabilité totale de la semence à la farine” indique le semencier.

Les farines produites par la Business Unit “Limagrain Ingredients” (qui pilote le projet) sont destinées à Jacquet Brossard, à la filière régionale de boulangerie artisanale “de la Graine au Pain” mais aussi à l’industrie agro-alimentaire. Avec ce nouveau moulin, Limagrain souhaite continuer à fournir des farines “de haute qualité” et se doter d’un outil pour “répondre aux attentes du marché en termes de traçabilité et de stabilité”, y compris en alimentation infantile. L’implantation géographique de moulin ultra-moderne permettra d’éviter 70.000 km de transport en camion chaque année, donc de diminuer l’impact carbone de l’activité.

10.000 collaborateurs dans 56 pays

Rappelons que Limagrain est une coopérative agricole détenue par près de 1.500 agriculteurs installés en Limagne Val d’Allier, mais également un groupe semencier international rassemblant plus de 10.000 collaborateurs dans 56 pays.

Ce géant de l’agro-industrie sélectionne, produit et commercialise des semences de grandes cultures, des semences potagères et des produits céréaliers. Quatrième semencier mondial, Limagrain réalise un chiffre d’affaires de 1.883 M€ auxquels s’ajoutent 678 M€ de chiffre d’affaires des activités réalisées avec ses partenaires stratégiques. Il possède des marques reconnues sur leurs marchés comme LG, Vilmorin, Hazera, Harris Moran, Jacquet ou Brossard. Il affirme vouloir le progrès de l’agriculture “partout” et “pour tous.”

Limagrain avait été mis en cause par Elise Lucet dans l’émission Cash Investigation sur France 2 en juin 2019. Ce reportage à charge, intitulé Multinationales : hold-up sur nos fruits et légumes  s’intéressait à la perte de qualité nutritive des produits, à la standardisation des semences, à l’hypersensibilité au gluten ou aux mauvaises conditions de travail des agriculteurs en Inde. Limagrain avait répondu point par point à ces accusations. L’émission est encore visible en replay ici : https://www.france.tv/france-2/cash-investigation/1005819-multinationales-hold-up-sur-nos-fruits-et-legumes.html

 

 

 

À propos de l'auteur

Emmanuel Thérond

Emmanuel Thérond

Titulaire d'un Master en Littératures Modernes et Contemporaines, Emmanuel Thérond est journaliste en Auvergne depuis 2004. Il a commencé sa carrière à La Montagne, avant de rejoindre la rédaction d'Info Magazine, où il a travaillé durant 15 ans. Il écrit également pour la presse professionnelle, en particulier Le Moniteur du BTP, dont il assure la correspondance locale. Depuis 2019, il signe dans Le Parisien - Aujourd'hui en France.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite