Accueil » Sports » La der pour le Trophée Andros
Trophée Andros 2020 : du public mais pas neige : Photo 7 jours à Clermont
Trophée Andros 2020 : du public mais pas neige : Photo 7 jours à Clermont
Sports

La der pour le Trophée Andros

Le rideau tombera définitivement le 27 janvier 2024 prochain pour le Trophées Andros, à l'issue de l'épreuve de Super-Besse. Max Mamers l'organisateur justifie sa décision de mettre fin à ce mythique championnat en évoquant les difficultés récurrentes et à venir liés au réchauffement climatique.

Nouvel effet du dérèglement climatique : le Trophée Andros va s’arrêter à l’issue de la saison 2023/2024 à Super-Besse. Depuis 1990, ce championnat mythique et atypique permettaient à des pilotes de garder la main durant la saison hivernale et de se faire plaisir dans une ambiance toujours appréciée du public. Mais l’organisateur, Max Mamers, et ses partenaires locaux, dont PHA Claude Michy pour la manche auvergnate, se sont rendu compte, les dernières années, qu’il est de plus en plus difficile d’organiser sereinement des courses neige et glace avec les hivers doux et pluvieux qui se succèdent. On se souvient de la manche 2020 à Super-Besse disputée sur le goudron mais avec des pneus cloutés pour le spectacle. Poursuivre l’organisation du Trophée nécessiterait de trouver des stations pour installer des circuits à plus de 1 500m d’altitude afin de garantir la présence de la glace. Mais il n’est pas certain que cette altitude critique n’évolue pas dans un avenir proche, une problématique que les stations de ski connaissent bien, d’autant que le recours à de la fabrication artificielle est de moins en mois dans l’ère du temps autant pour des raisons écologiques que pour des questions de coût de l’énergie.

Max Mamers avait fait le choix de la mutation de la technologie vers l’hydrogène

Après des tests concluants en 2018, le Trophée Andros était passé au 100% électrique dès la saison 2019/2020 (hors moto) et les promoteurs locaux cherchaient des solutions pour réduire l’empreinte carbone des manches. En Auvergne, par exemple, Claude Michy avait fait le choix d’avancer les horaires des courses de manière à s’affranchir de l’éclairage nocturne de la piste. Mais si la décision tombe aujourd’hui c’est aussi parce que Max Mamers avait fait le choix de la mutation de la technologie vers l’hydrogène ce qui aurait induit un développement sur 10 ans environ, une période sur laquelle les climatologues ne peuvent donner aucune garantie.
Le Trophée 2023/2024 débutera les 9-19 décembre à Val Thorens, avant Andorre, Isola 2000, Lans-en-Vercors et Super-Besse qui sera donc l’ultime épreuve avant le baisser de rideau définitif. Les amateurs risquent fort d’être nombreux pour profiter du spectacle une dernière fois.

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé