Accueil » Sports » Clermont – Lens : Un match plus équilibré que son score
Après match Clermont Lens 2023-2024
Après match Clermont Lens 2023-2024
Sports

Clermont – Lens : Un match plus équilibré que son score

Comme ces 2 dernières saisons, le Clermont Foot 63 s'est heurté à une réalité cruelle contre un Racing Club de Lens très réaliste. Il signe sa 7ème défaite de la saison sur le score de 0-3.

Malgré une rencontre globalement plus équilibrée qu’il n’a peut-être paru, Clermont a subi une défaite amère contre Lens, marquée par dix minutes désastreuses en début de match, une erreur incroyable de Mory Diaw, tentant et ratant une passe plein axe, l’extrême inefficacité de Grejohn Kyei, qui aurait pu (ou dû) réaliser un hat-trick, et des décisions arbitrales controversées en fin de première mi-temps.

Plus alarmant encore fut le sentiment d’abattement et d’abandon de l’équipe après le deuxième but de Lens, révélant un manque de révolte préoccupant et rarement vu auparavant.

Clermont un peu en dessous partout

Contrairement à Lens qui l’a parfaitement maîtrisée, la tactique en 3-4-2-1 adoptée par Clermont montre des signes de déséquilibre récurrents et un manque de discipline dans le placement qui nécessitent des ajustements pour les matchs à venir.

Ce fut notamment le cas lors de ce Clermont-Lens, avec des pistons excessivement hauts, des défenseurs centraux jouant très avancés et un milieu de terrain clermontois avec moins de relief que celui de Lens.

Ces éléments cumulés rendant l’ensemble très resserré dans une zone étroite côté gauche ne facilitant ni l’offensive quand Lens défendait, ni le pressing collectif dès lors que Lens écartait le jeu.

Ce positionnement unilatéral de l’équipe clermontoise a rendu son jeu prévisible et facilement contrable par une équipe lensoise, à l’inverse parfaitement bien organisée et équilibrée.

On notera aussi que Cham et Rashani, trop éloignés d’un Kyei bien placé en pointe, ont limité les options de Clermont dans les 30 derniers mètres.

L’Homme qui aurait pu tout changer

Signe de son placement cohérent et d’une envie manifeste de bien faire, Grejohn Kyei s’est distingué avec un npxG impressionnant de 1.64 lors de cette rencontre. Un chiffre uniquement surpassé, cette saison, par Kylian Mbappé (auteur de 3 buts ce jour-là…), illustrant parfaitement ce qu’aurait pu être la soirée de l’attaquant auvergnat.

Toutefois, aucune de ces opportunités n’a été convertie. Une performance reflétant le début de saison d’une équipe qui semble toujours être à portée de main du succès, sans jamais vraiment l’atteindre.

Le Point de Bascule

En dehors de 10 premières minutes compliquées, ponctuées par un but Lensois, Clermont a offert, malgré tout, une prestation cohérente durant la première mi-temps. Avec un adversaire joueur comme Lens, le public profitait d’une opposition agréable.

Mais c’était sans compter sur le manque de maîtrise de l’arbitre du match, Monsieur Millot, qui sur une légère altercation entre Elie Wahi, le buteur lensois et Alidu Seidu, son adversaire direct du soir, a décidé de plomber la soirée.

Déjà averti, Elie Wahi recevait un deuxieme carton jaune et était expulsé pour une faute volontaire sur Seidu. Il manquera donc le prochain match en Ligue 1 de Lens.

Heureusement pour les Artésiens, ils menaient déjà au score et leur budget leur permet de ne pas être dépourvus dans le secteur offensif pour les matchs à venir.

Double standard

Malheureusement, comme pour compenser, le défenseur clermontois, pour avoir approché son adversaire de manière trop agressive mais finalement assez banale sur les terrains de Ligue 1, était, lui, sanctionné d’un carton rouge direct qui lui vaudra une suspension d’au moins deux matchs.

Face à cette perception d’injustice et aux provocations du banc lensois, l’entraîneur de Clermont, Pascal Gastien a eu des mots qui lui ont, très justement cette fois, valu une expulsion à son tour. Gageons que cela ne l’empêchera pas de se creuser la tête pour rééquilibrer sa défense, amputée de son joueur le plus tonique, bien qu’alternant le chaud et le froid cette saison.

Dès lors, Clermont a pris (un peu) plus de risques, laissant des espaces plus grands, pour revenir au score quand Lens n’avait plus qu’à attendre et contrer.

C’est dans ce contexte que Mory Diaw, extrêmement avancé a tenté une passe latérale plein axe récupérée par Thomasson qui n’a plus eu qu’à marquer dans le but vide.

Revenir devenait à ce moment-là très compliqué tant les joueurs semblaient touchés et plus vraiment en mesure de hausser le ton.

Le dernier but Lensois n’étant donc plus qu’une anecdote.

Clermont Lens : Performances individuelles

De la faillite dans les surfaces…

La performance de Mory Diaw a été la déception majeure, car cruciale de ce match.

Malgré 7 arrêts, sa relance hasardeuse a coûté très cher à l’équipe. Elle viendra allonger un peu plus la liste des erreurs individuelles déterminantes de ce début de saison.

On le pardonnera relativement facilement tant il a apporté depuis son arrivée au club. Mais nul doute que le public clermontois espère que cela ne se reproduise pas trop souvent !

Seidu, expulsé, a également contribué négativement en ratant son contrôle sur une passe de Magnin qui a conduit au premier but Lensois.

Pelmard et Caufriez ont livré des prestations inégales. Le premier a été le défenseur le moins sollicité et le second a gagné seulement 2 duels et perdu 10 ballons malgré ses 7 interventions défensives.

Dans l’autre surface, Grejohn Kyei, comme détaillé précédemment, a manqué toutes ses tentatives renforçant encore les statistiques offensives calamiteuses du club malgré de réelles opportunités.

La principale différence réside dans le fait que, contrairement à de nombreux matchs précédents, les ballons sont arrivés dans ses pieds devant le but cette fois-ci.

…Au médiocre dans le coeur du jeu

Neto Borges, comme souvent, a été l’animateur principal du côté gauche, impliqué dans de nombreux duels et dribbles, bien qu’il ait été imparfait dans ses centres et ait perdu 11 ballons.

Konaté a brillé dans la création d’occasions et les interventions défensives, mais a pêché dans les duels et a perdu le ballon 19 fois.

Enfin Habib Keita s’est distingué par son efficacité défensive et sa précision de passes, sans toutefois se projeter significativement vers l’avant.

Des joueurs comme Cham et Rashani avec respectivement 4 et 6 duels remportés et 2 centres réussis pour le premier cité, ont fourni des efforts constants mais n’ont pas réussi à influencer le match de manière décisive.

Quant aux remplaçants, dont Florent Ogier qui a offert une prestation correcte à l’exception de son duel sur le troisième but, ils n’ont pas réussi à impacter le jeu, ce qui souligne encore une fois qu’un banc doit aussi savoir être déterminant (même au delà du timing de l’entrée des joueurs concernés).

Un Moment Crucial pour Clermont

Ce match contre Lens représente un tournant pour Clermont Foot 63.

Les erreurs commises et le manque de réaction après la mi-temps soulèvent des questions sur la résilience et la capacité de l’équipe à se remobiliser.

Avec cette défaite, Clermont se trouve confronté à un moment critique de la saison, où chaque match à venir sera décisif pour son avenir en Ligue 1 Uber Eats.

La réaction de l’équipe dans les prochaines rencontres sera donc déterminante pour éviter une spirale négative et se relancer dans la compétition.

A commencer par une revanche à prendre à Montpellier dès mercredi.

Retrouvez la réaction du coach clermontois à la suite du match sur le site du club.

Prochain match

Montpellier HSC – Clermont Foot 63
Stade de La Mosson France 98 – Mercredi 29 Novembre 2023 – 19h00 – Diffusion : Prime Vidéo

À propos de l'auteur

CF63 Insights

CF63 Insights est un compte Twitter (X) dédié au Clermont Foot 63 qui propose des analyses statistiques, de l'actualité et des débats autour du club Auvergnat.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé