Accueil » Sports » Renaud Lavillenie remet la barre… et change de chaussures
Renault Lavillenie / Photo A.Didzgalvis
Renault Lavillenie / Photo A.Didzgalvis
Actualités Sports

Renaud Lavillenie remet la barre… et change de chaussures

Le sauteur à la perche clermontois fera sa rentrée ce samedi à Bordeaux, en guise de préparation aux championnats d'Europe indoor, prévus au mois de mars. L'athlète a annoncé qu'il venait de quitter l'équipementier Nike pour rejoindre Puma.

Nul ne sait aujourd’hui si les Jeux Olympiques se dérouleront l’été prochain à Tokyo. Une incertitude pesante pour les athlètes qui se préparent depuis des mois et, parfois des années. Pour Renaud Lavillenie, l’interrogation est d’autant plus lourde que le temps passe vite à l’âge de 34 ans. En attendant, le protégé de Philippe d’Encausse s’apprête à remettre la barre haut, dès samedi à Bordeaux, à l’occasion du Starperche, une compétition où il retrouvera Valentin, son frère, mais aussi une partie de la relève française, Thibaut et Mathieu Collet, Julien Cyprès, Romain Gavillon, Ethan Cormont, Baptiste Thiéry sans oublier l’expérimenté Stanley Joseph. Sur la route des championnats d’Europe en salle de Torun (5-7 mars), en Pologne, son objectif hivernal, le champion olympique de Londres, a prévu de disputer le meeting de Karlsruhe (29 janvier) avant de se rendre à Tourcoing (31 janvier), Rouen (6 février) puis de participer au meeting de Liévin (9 février). Le 28 février à Clermont, il devrait également être l’un des acteurs de « son » meeting, le All Star Perche, qui se disputera « avec un minimum de public ou à huis clos ».

D’un équipementier à l’autre

Côté coulisses, le Clermontois a confirmé qu’il venait de quitter l’équipementier Nike, à l’image des footballeurs Neymar, Sterling ou Lewandowski. Pandémie oblige, la marque de l’Oregon a, en effet, réduit ses contrats avec nombre de sportifs. Pour sa part, le triple champion d’Europe a choisi de rejoindre Puma, qui fut longtemps associée à l’icône Usain Bolt. Il y retrouvera notamment la nouvelle étoile du saut à la perche, le recordman du monde suédois Armand Duplantis.

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite