Accueil » Vie publique » Qu’est-il (encore) possible de faire à Clermont ?
Rue des gras depuis la cathédrale / Photo 7 jours à Clermont
Photo : 7 jours à Clermont
Actualités Vie publique

Qu’est-il (encore) possible de faire à Clermont ?

Pour cette nouvelle période de restrictions à gogo, la Ville de Clermont et Clermont Auvergne Métropole ont adapté leurs services à la situation et à la réglementation. Petit tour d'horizon de ce qui marche ou ne marche plus...

Comment s’y retrouver dans cette période de demi-confinement qui ne porte pas son nom, assorti, qui plus est, de couvre-feu ? Les décisions nationales se conjuguent parfois avec des mesures départementales. Et les mairies y vont aussi de leurs « aménagements ». Voici donc, en quelques chapitres, un aperçu de ce qu’il est possible de faire (ou interdit d’effectuer) durant cette période que l’on souhaite évidemment la plus courte possible. Mais ça, c’est une autre histoire…

Le sport à pas comptés

La pétanque reste autorisée. Ouf…

Les piscines extérieures sont classées comme des équipements de plein-air. En conséquence,  les bassins extérieurs du stade nautique Pierre de Coubertin et de  la piscine Marcel-Boubat de Lempdes restent ouverts. Sur les complexes sportifs des Cézeaux et Leclanché, dans les city stade, les aires de fitness ou sur les terrains de pétanque, la pratique demeure autorisée dans le respect des protocoles sanitaires et en observant une distanciation de 2 mètres entre les individus. En revanche, l’accès au Stadium Jean-Pellez et à l’Arténium reste réservé aux sportifs de haut niveau et aux professionnels du sport. Les portes des gymnases restent également fermées.

A signaler que, pour ceux qui souhaitent marcher dans un cadre agréable, les parcs et jardins de la métropole fermeront à 18 heures, une décision prise par le préfet pour éviter les rassemblements.

La culture toujours en panne

Les bibliothèques et médiathèques voient leurs horaires et leurs jours d’ouverture se restreindre. Pour sa part, le Conservatoire à Rayonnement Régional Emmanuel-Chabrier maintient les cours en présentiel uniquement pour les élèves de troisième cycle, soit environ 150 élèves. Les autres doivent poursuivre leurs cours en distanciel, dans la mesure du possible. Par contre, il n’est toujours pas question de réouverture des lieux culturels (théâtre, salles de spectacle ou d’exposition). Même les musées municipaux sont concernés.

Le marché de Jaude pourra se tenir- photo P.Bossin.

Les marchés alimentaires autorisés

Par décision préfectorale, seuls les commerces alimentaires ou proposant la vente de plantes et assimilés demeurent autorisés sur les marchés ouverts ou couverts, par exemple le Marché Saint-Pierre ou celui de Saint-Joseph. A ce titre, le marché de Jaude (les premier et troisième dimanche du mois) pourra se tenir.

Déchetteries : on ne change rien

De ce côté- là, c’est le statu quo. Les déchetteries de la métropole restent ouvertes avec un accueil du public jusqu’à 18h30. Les jours de collecte des déchets sont également identiques. Une vigilance particulière sera apportée sur la propreté de l’espace public durant cette période, avec activation d’équipes supplémentaires si nécessaire.

Le stationnement reste payant

Contrairement à la première période de confinement, la municipalité clermontoise a décidé de maintenir le stationnement de surface payant. Elle justifie sa décision par la volonté d’éviter le phénomène des véhicules « ventouses », censées gêner les résidents, les commerces (mais beaucoup ont du fermer leurs portes) et les automobilistes à la recherche d’une place de parking.

Le transport public s’adapte

La ligne de tramway assurée à 80%- photo 7 Jours à Clermont.

Compte tenu, en particulier, de la fermeture des établissements scolaires, l’offre de transport en commun s’adapte. L’offre scolaire est ainsi supprimée pour quatre semaines. Globalement, l’offre est maintenue à hauteur de 60% environ pour ce qui est des bus et de 80% pour le tramway. En ce qui concerne le dimanche, elle conserve son niveau habituel.

Accueil physique ou téléphone ?

L’accueil téléphonique et le standard de l’Hôtel de Ville restent ouverts aux horaires habituels. Un accueil physique est également maintenu dans un certain nombre d’équipements de proximité. La Ville précise que “des équipes mobiles vont être mises en place pour aller à la rencontre des jeunes sur l’espace public.” En revanche, les activités dans les centres socio-culturels sont suspendues. Ca n’est pas le cas des ateliers de préparation aux examens de fin d’année et des activités de soutien à la parentalité. Bien entendu, les missions de la police municipale de Clermont-Ferrand sont maintenues, notamment l’accueil téléphonique et physique, l’accueil pour les cartes de stationnements « résidents » (sur rendez-vous) et le service des objets trouvés.

Pour les plus fragiles

Afin de soutenir les personnes âgées, fragiles ou isolées, tous les services du Centre Communal d’Action Sociale de Clermont-Ferrand vont fonctionner normalement durant cette période. C’est également le cas des services à domicile (aide et accompagnement, soins infirmiers, portage de repas…)  Dans les EHPAD et les résidences « autonomie », près de 80% des résidents sont désormais vaccinés. Les visites de familles et les animations sont donc maintenues.

Enfin, durant cette période, différents établissements scolaires ou crèches vont accueillir les enfants des personnels dits « prioritaires ». Et la municipalité va mettre, à disposition du CHU, certains de ses professionnels de la petite enfance, pour pouvoir accueillir les enfants de soignants.

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite