Accueil » Lundi » Le Père Noël est-il une ordure?
Le Père Noël est une ordure de Jean-Marie Poiré.
Événement Lundi

Le Père Noël est-il une ordure?

Plus ça va, moins ça va. Au fur et à mesure des années, le Père Noël semble confondre ma cheminée avec une poubelle. Je ne lui ai rien fait, moi, à ce type...

Et si le Père Noël, vraiment, était une ordure?  Non pas de celles qui meublaient, ces derniers jours, les rues de Clermont, avec les odeurs qui vont avec. Non l’ordure qui vous pourrit l’existence, celui qui s’ingénie à perturber le quotidien, à rendre les choses compliquées et à vous savonner la planche.

Uniforme rouge

Je n’y avais jamais pensé avant, je ne l’avais pas imaginé, même en apercevant pour la huitième fois le célèbre film de Jean-Marie Poiré où Lhermitte, Jugnot, Balasko et Anémone sont au meilleur de leur forme, privilège, sans doute réservée à la jeunesse. Le Père Noël, celui qui arbore fièrement une barbe blanche dont on se doute qu’elle est factice, cet individu fagoté dans un uniforme rouge avec des bottes de même couleur, ce type dont on nous dit qu’il se balade en traîneaux même quand il n’y a pas le moindre centimètre carré de neige. Ce personnage attendu avec impatience par les enfants du monde entier, sensé se faufiler à travers les conduits de la cheminée, ce bonhomme emblématique nous veut-il vraiment du bien ?

Reproductible à l’infini

Il y a des choses qui me chiffonnent : comment peut-il être au même endroit à la même heure et faire de la promotion, en même temps, dans deux grandes surfaces commerciales ? Est-il reproductible à l’infini avec les nouvelles photocopieuses 3D ? Se cacheraient-ils quelques imposteurs ou quelques supercheries derrière la barbe blanche du bon Papa Noël ? On préfère ne pas l’envisager…

Rendez-vous du pire

Le plus ennuyeux, toutefois, c’est qu’au fur et à mesure des années, le Père Noël en question, auquel j’écris pourtant des lettres convenables, m’apporte de moins en moins de cadeaux. J’espère fermement ceci et il m’apporte cela. Je compte sur tel objet et il m’amène un livre que j’ai déjà et dont je ne parviens pas à me débarrasser sur Internet. Je lui demande le meilleur et il dépose le pire au pied de mon sapin, pourtant décoré avec goût. Le genre de cadeau que vous ne souhaiteriez même pas à votre pire ennemi… Ce satané vieil homme semble prendre plaisir à décevoir, comme s’il avait quelque revanche à prendre. Que lui ai-je donc fait ? Petit Papa Noël, quand tu descendras du ciel, prends garde à ce que je ne me fâche pour de bon…

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite