Accueil » Événement » Le cadeau de Noël que je ne veux pas recevoir
Joyeux Noël à tous- photo Valentin Uta.
Événement Lundi

Le cadeau de Noël que je ne veux pas recevoir

C'est la belle nuit de Noël, la neige étend son manteau blanc, permettez moi de faire une dernière prière. J'espérais m'épargner les cadeaux nuls cette année mais une amie très chère m'a déja offert de la pâte à prout, elle a placé la barre très haut.

« Eh, Pierre ! Y’a un monsieur très malpoli qu’a déposé un paquet pour Therèse ! Oui mais c’est un ami. – Ah bah ça va alors ! » Non ça ne va pas ! Ce qui ne va pas, c’est le paquet que vous ouvrez fébrile, le soir du 24 ou le matin du 25 et qui vous inspire juste : «Je n’aime pas dire du mal des gens, mais effectivement elle est gentille. »

Le festival du bon goût

J’ai souvenir d’un pèse personne électronique dont j’avais bien compris le message après la naissance de mon premier enfant. Manquait plus que le vélo d’appartement ! Il ne me trouve pas moche, juste un physique pas facile… C’est différent.

La lingerie c’est plaisant, sauf lorqu’elle vous est offerte pas belle maman ou par votre beau-frère, là tout de suite, c’est kloug, surtout si elle à l’air d’avoir été achetée à Pigalle. Le superbe napperon, les accessoires fais maison, la nappe ou le linge de lit synthétique satiné et dentelle, les fringues à message graveleux brodés sur les fesses, le pull à motif « amusant » m’enchantent autant qu’un traitement anti-cors aux pieds. J’ai franchement envie de mettre une trempe à coup de fer à souder lorsque je découvre sous le bolduc et le papier cadeaux un vase en Cristal d’Arques, un batteur à œufs ou quelqu’électroménager que ce soit. Pourquoi pas une cocotte minute tant qu’on y est ?

Sur mon podium de Noël, l’objet en bois acheté sur un marché artisanal vaut son pesant de bûches. J’ai été une année honorée d’un superbe porte bouteille en bois pyrogravé à mon prénom : Sonia sur un serviteur bouteille  ! J’ai bien essayé de porter l’objet à l’annulaire, mais ça ne rend pas comme un anneau en métal précieux avec un cailloux. J’ai quitté le maladroit avant de me voir offrir le service à apéro avec des filles à poil !

Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel, plutôt que d’apporter dans ta hotte une pierre tombale, un bon d’achat pour une concession funéraire, une tronçonneuse, voir une enclume, je veux bien des souliers à talons vertigineux et semelles de couleur rouge !

À propos de l'auteur

Sonia Reyne

Sonia Reyne

Journaliste en Auvergne , elle couvre les thématiques liées à la ruralité, l’environnement, les alternatives sociales, économiques ou agricoles, le numérique et les atouts de la région. Après une longue collaboration avec La Galipote, Sonia est passée par La Gazette de Thiers, La Montagne et d'autres titres locaux. Elle collabore régulièrement aux 4 saisons du Jardin bio ainsi qu'à Village magazine. Présidente du Club de la presse Auvergne, elle préside également l'Union des Clubs de la Presse de France et Francophones.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite