Accueil » Économie » « Parcours Confiance » de la CEPAL, 15 ans en faveur de l’égalité des chances
Siège CEPAL Clermont / Photo 7 Jours à Clermont
Siège CEPAL Clermont / Photo 7 Jours à Clermont
Économie

« Parcours Confiance » de la CEPAL, 15 ans en faveur de l’égalité des chances

Pour redémarrer dans la vie, il suffit parfois d'un microcrédit. Mais quand on est identifiée comme personne en situation de fragilité, il n'est pas toujours facile d'en obtenir un. Face à cette problématique, la Caisse d'Épargne Auvergne Limousin, toujours à la pointe du RSE, a créé, il y a 15 ans son "Parcours confiance".

Le nombre de personnes identifiées par la Banque de France comme étant en situation de fragilité financière s’élève à 4,1 millions. Cela représente 5% de la population française, un taux élevé, stable en 2022 mais qui reste surveillé de près en période d’inflation. Pour les personnes touchées par la précarité, les banques jouent évidemment un rôle clé car elles ont la capacité de proposer des accompagnements permettant de sortir d’une mauvaise passe. Dans ce domaine, la Caisse d’Épargne se place en leader, puisqu’elle est la première banque des personnes mises sous tutelle ou curatelle. Au niveau régional, la CEPAL, Caisse d’Épargne Auvergne Limousin, annonce 17 000 clients fragiles.

15 ans de Parcours Confiance

Pour la CEPAL, 2023 marque les 15 ans de son Parcours Confiance, un dispositif de microcrédit personnel qui a permis à de nombreuses personnes d’obtenir un crédit alors qu’elles n’avaient pas accès aux financements bancaires classiques. Depuis son lancement, ce programme de lutte contre l’exclusion financière a pu favoriser la réinsertion de près de 2000 personnes avec un engagement de 173 millions d’euros. Ils étaient demandeurs d’emploi, parents isolés ou retraités et ont pu avoir accès à un microcrédit afin de passer le permis, acheter une voiture, suivre une formation, bénéficier de soins… des choses auxquelles ils n’avait pas accès et qui pourtant leur étaient indispensables pour redémarrer. La CEPAL s’appuie sur les associations de terrain comme l’UDAF, les Restos du Cœur, le Secours Populaire… pour identifier et accompagner les bénéficiaires qui peuvent également suive un petit cursus d’éducation financière, une formation créée par la Caisse d’Épargne en 1957. 10% environ des bénéficiaires 2022 l’ont suivi, apprenant ainsi à mieux gérer leur budget.

Lire aussi notre article : Mécénat : la CÉPAL dédie 50 000 € à l’inclusion par le sport

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé