Accueil » Sports » Papadakis –Cizeron : quand le patinage devient l’éloge de la beauté
G. Papadakis et G. Cizeron en démonstrations sur la patinoire de Clermont-Métropole. Photo: Valentin Uta.
Lundi Sports

Papadakis –Cizeron : quand le patinage devient l’éloge de la beauté

Une fois encore, le couple de patineurs clermontois ressort ses patins pour participer aux championnats d’Europe de Minsk en Biélorussie, du 21 au 27 janvier. Favoris du jury comme du grand public, les vice-champions olympiques de Pyeongchang ont changé leurs habitudes pour triompher à nouveau. Et plus que jamais, la beauté de leurs chorégraphies est au centre de leur préparation..

Un art découvert à Clermont-Ferrand

Complice depuis près de 15 ans pour le meilleur ! Photo: Valentin Uta.

Ce n’est pas un hasard si l’on parle de patinage artistique. Mais quand cette discipline est pratiquée avec le sens de la beauté comme principe immuable, elle devient sublime. C’est la trace que souhaitent laisser dans l’histoire Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, au-delà des « simples » médailles. Président du club de patinage de Clermont-Ferrand depuis plus de trente ans, Francisque Marliac se souvient du couple : « A l’âge de 8 et 9 ans, je me souviens de la complicité de ces deux jeunes gens. Comme s’il s’était toujours connu ! Leur talent a sauté immédiatement aux yeux de tous et il demandait, malgré tout, beaucoup de travail. Il était important qu’ils soient entourés des parents ou des grands-parents, mais aussi de tout un club, pour les amener à la patinoire parfois à 6 h du matin. En 2011, quand ils sont partis à Lyon, il était essentiel pour eux d’avoir des conditions d’entrainement qui répondaient aux besoins du très haut niveau. On ne pouvait leur offrir à Clermont. » Après avoir franchi ce premier cap, les deux jeunes espoirs clermontois sont entrés dans le cercle très fermé des meilleurs patineurs du monde en suivant leur entraîneur au Canada, où tous les plus grands patineurs se sont affirmés.

Quatre années de plus pour remporter le titre suprême

Quand la beauté prend le pas sur la technique. Photo: Valentin Uta.

A l’âge de 23 et 24 ans, les deux champions ont déjà presque tout remporté. Aux cinq titres de champions de France, les Auvergnats ont ajouté également trois titres de champions du monde mais aussi quatre médailles d’or aux championnats d’Europe. Seul le titre olympique résiste encore à ceux qui, d’après Francique Marliac, ont révolutionné leur discipline : « La danse sur glace est par définition une discipline pleine de grâce. Mais Gabriella et Guillaume ont placé l’esthétisme au centre de leur travail pour proposer un niveau de beauté artistique jamais vu dans la discipline. Au Canada, 11 professeurs travaillent auprès d’eux sur des thèmes techniques et artistiques mais aussi scénographiques ou théâtraux. Guillaume peut laisser libre court à sa fibre artistique et je suis sûr qu’il deviendra un jour un des plus grands chorégraphes. » Après avoir connu une déconvenue lors des derniers Jeux Olympiques, où la tenue de Gabriella Papadakis n’a pas résisté au programme court, la réaction a été immédiate. Dès le programme libre, un record du monde est tombé avant de remporter un nouveau titre de champion du monde quelques semaines plus tard. Aujourd’hui, Guillaume Cizeron et Gabriella Papadakis sont les porte-drapeaux du patinage clermontois. Une hégémonie que les deux jeunes gens espèrent prolonger jusqu’aux prochains JO, qui auront lieu à Pékin en 2022.

Pour relancer la machine et préparer dans les meilleures conditions cette prochaine olympiade, Guillaume et Gabriella ont fait le choix de repartir de zéro ou presque. Nouvelle chorégraphie et travail technique poussé à l’extrême sont les trames de l’immense travail à fournir, pour entrer dans la légende du sport français. Un travail qui doit récolter ses premiers fruits à l’occasion des championnats d’Europe de Minsk avant une participation aux championnats du monde de Saitama (Japon) du 18 au 24 mars prochain.

 

Championnats d’Europe de Patinage artistique, du 21 au 27 janvier à Minsk (Biélorussie). Pour plus d’informations : www.isu.org

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite