Accueil » Culture » Les rêves éveillés de Jean-Claude Lardrot
Jean-Claude Lardrot.
Actualités Culture

Les rêves éveillés de Jean-Claude Lardrot

Pousser la porte de l'Atelier 14 et découvrir l'univers du peintre Jean-Claude Lardrot, entre classicisme et modernité, réalisme et onirisme. L'exposition "Le secret des images" est présentée jusqu'au 30 mai, dans le cadre des "Arts en balade".

Les arts se baladent tout au long de ce week-end enfin printanier. Une promesse de rencontres et de découvertes pour ceux qui entreprendront de franchir le seuil des ateliers, où il est rare de pénétrer. Au beau milieu de cet itinéraire, le promeneur poussera peut-être la porte de l’Atelier 14, installé dans la rue Pascal, et il s’attardera alors sur les œuvres présentées par le peintre Jean-Claude Lardrot. Une cinquantaine de toiles, au total, qui illustre un univers singulier, mélange de classicisme et de fantaisie, de réalisme et d’anticonformisme, de sobriété et d’incongru.

L’art de déconcerter

Naufragés / J.C.Lardrot.

Les personnages sont au centre du jeu. “ La figure humaine, les corps, les gestes, les attitudes, cela me passionne. Il est vrai que j’ai toujours aimé la danse. Je suis aussi un amateur d’images fixes, au contraire de la vidéo qui ne m’intéresse guère” précise l’artiste. Mais les individus qui habitent les toiles de Jean-Claude Lardrot échappent au réel, à la banalité du quotidien. Ils deviennent les sujets de “rêves éveillés”, transposés dans un contexte énigmatique où l’insolite peut se teinter d’ironie et d’inquiétude. Rêve ou cauchemar ? “Je suis fasciné par la peinture ancienne, l’époque baroque a ma préférence. En même temps, le surréalisme me passionne, je suis attiré par tout ce qui est délirant” explique le plasticien, dont l’univers pourrait se situer quelque part entre Lewis Carroll et David Lynch. Le tout déployé dans une technique ultra-classique, laissant place à un jeu d’ombres et de lumière, de clair-obscur.

Un lieu foisonnant

L’instant sans fin / J.C.Lardrot.

L’exposition, intitulée “Le secret des images”, est présentée jusqu’au 30 mai, dans le cadre des Arts en Balade. Au-delà, l’Atelier 14, qui abrite les activités de l’association “De temps à autre” s’ouvrira à un autre “événement”. La peintre Audrey Roccard et la costumière et créatrice de vêtements Julie Lardrot présenteront “Des histoires de matière” à partir du 4 juin. ” La vocation de l’association est de démocratiser les arts vivants et la culture en général. Cela se traduit par des expositions, des ateliers de pratique, de pédagogie ou encore de philosophie et d’autres événements.” Lieu ouvert aux artistes et au public, depuis un peu plus d’un an, l’Atelier 14 a bien entendu souffert de la crise sanitaire. “Malgré tout, durant cette période, nous avons reçu des artistes qui ont pu travailler et disposer leurs œuvres en vitrine. Nous avons aussi pu organiser des ateliers pour les enfants” souligne Dominique Senore, le président de cette association “collégiale”. L’été devrait toutefois marquer un nouveau départ pour l’Atelier 14, au sein duquel les projets foisonnent. Fonctionnant sans subvention, la structure conserve ainsi une indépendance totale vis à vis des institutions. Cette liberté qui, de toute évidence, sied à l’expression artistique.

Exposition “Le secret des images” de Jean-Claude Lardrot jusqu’au 30 mai, à L’Atelier 14, 14 rue Pascal à Clermont. Contact association “De temps à autre” : asso@gmail.com

Jean-Claude Lardrot au beau milieu de l’exposition à l’Atelier 14.

 

À propos de l'auteur

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite