Accueil » Sports » Les hommes de la côte au Mont-Dore
La course de côte, une discipline spectaculaire et populaire- photo M.Udny.
Sports

Les hommes de la côte au Mont-Dore

La 59e édition de la Course de côte du Mont-Dore/ Chambon sur Lac se déroule ce week-end (10 et 11 août) sur un tracé marqué par l'histoire.

Une histoire et un cadre : la course de côte du Mont-Dore poursuit son histoire en dépit des aléas, des contraintes et, tout simplement, du temps qui passe. L’épreuve a connu ses heures de gloire, au carrefour des années 60 et 70 lorsque des champions reconnus venaient se frotter à son tracé sélectif. La liste des ténors qui ont participé à la course est éloquente. Elle peut même inciter à la nostalgie puisque beaucoup ne sont plus de ce monde : Henri Pescarolo, Jo Schlesser, Jean-Pierre Jaussaud, Gérard Larrousse, Mauro Bianchi, Claude Ballot-Léna, Johnny Servoz Gavin, Robby Webber, autant de pilotes de circuit de renom, ou encore les rallymen Jean-Claude Andruet, Jean-François Piot, Jean Ragnotti, Guy Fréquelin ou Jean-Luc Thérier… Pour sa part, Jean-Pierre Beltoise a inscrit cinq fois son nom au palmarès tandis que Maurice Trintignant s’imposait en 1964. Point commun entre les deux hommes : ils ont remporté le Grand-Prix de Monaco…

Tarrès, le recordman

L’épreuve, disputée dans le Massif du Sancy, a longtemps appartenu au championnat d’Europe de la montagne. Un label qui lui assurait une participation très internationale et relevée. Les spécialistes de la « côte », le Belge Marcel Tarrès (recordman avec 11 victoires dont 10 consécutives), les Français Jimmy Mieusset et Daniel Boccard ont ainsi tour à tour régné au Mont-Dore entre 1971 et 1993.

Geoffrey Schatz favori

Photo Partner Images.

Si l’épreuve a perdu de sa superbe, elle n’en reste pas moins attractive et fort courue puisque 200 participants, environ, vont s’affronter ce week-end dans les différentes catégories. Des monoplaces, des barquettes, des GT mais aussi des autos de série ou proches de la série.  Elles vont en découdre sur les 5075 mètres du tracé de la Croix Saint-Robert lors d’une course comptant pour le championnat de France de la montagne. Second l’an passé derrière Sébastien Petit, Geoffrey Schatz (Norma M20GC), en grande forme cette saison, partira favori au même titre que Cyrille Frantz (Osella PA30). Depuis plus d’une décennie maintenant, la compétition accueille également une épreuve réservée aux VHC (véhicules historiques), comptant pour le championnat de France de la spécialité. Le public, on le sait, en est friand.

Samedi 10 août de 8h à 19h : 1 montée d’essai libre ; 2 montées d’essai chrono ; dimanche 11 août de 8h30 à 19h : 3 montées de course.   

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite