Accueil » Initiative » Les Gourmands Nés : les saveurs de la région au menu
Les acteurs de ce 3e épisode autour de Fanny Agostini. Photo: N. Sibellas et F. Berrué
Initiative Restaurants

Les Gourmands Nés : les saveurs de la région au menu

Après le succès des deux premiers opus, les Gourmands Nés sont de retour pour un troisième épisode, toujours aussi passionnant. Georges Abikhattar et son équipe de tournage sont partis sur les traces de la famille Marcon, à Saint-Bonnet-le-Froid, pour nous faire découvrir quelques-uns des trésors cachés de la Haute-Loire…

Georges Abikhattar est un amoureux de sa région, qui a réussi le pari de concilier ses deux grandes passions dans un même projet. Celui-ci a vu le jour il y près de trois ans avec les Gourmands Nés. « Depuis toujours, j’ai la volonté de faire du cinéma, qui est ma grande passion, avant même d’être mon métier. En parallèle, j’apprécie énormément ma région et j’avais envie de la mettre en avant par le biais d’un objectif de caméra. Avec tant de richesses à découvrir, il fallait trouver le bon angle pour ne pas risquer de partir dans tous les sens. » Passionné également par la gastronomie, Georges tisse alors des liens grâce à de précieuses rencontres dans le cadre de ses activités, avec une arrière-pensée à peine voilée de mettre en valeur ce riche patrimoine dans un document vidéo.

G.Abikhattar, déjà pensif à l’idée de nouveaux projets.

Offrir une belle carte postale de “son” Auvergne

Les Gourmands Nés prennent alors une forme concrète :« Pouvoir unir ces deux passions dans un projet comme les Gourmands Nés, c’est beaucoup d’efforts pour trouver des partenaires économiques, des lieux insolites mais aussi fédérer toute une équipe. Mais c’e travail génère aussi des rencontres, des échanges et des découvertes qui enrichissent mon quotidien. » Et le nôtre par la même occasion, car pour les amoureux de l’Auvergne et de ses richesses, c’est un univers et une ambiance unique qui sautent aux yeux dès les premières minutes du film.

Fanny Agostini et Charles Moncouyoux comme guides privilégiés

Pour offrir une dimension plus grande encore à son programme, Georges Abikhattar a choisi de s’entourer de la journaliste de France 3, Fanny Agostini et du chef du désormais célèbre Bus 26 , Charles Moncouyoux, pour être les conteurs d’histoires. Une occasion pour l’animatrice de Thalassa de se rappeler combien son Auvergne lui manque : « Après avoir fait la voix-off dans les premiers épisodes, Georges a souhaité que j’incarne le programme en apparaissant à l’écran. Entre deux tournages pour Thalassa, c’était pour moi une bulle d’oxygène qui m’a rappelée à mes origines auvergnates. A tel point que nous sommes en train de nous ré-installer en Auvergne avec mon mari ! » Fanny Agostini nous emmène sur les hauteurs de Saint-Bonnet-le-Froid en Haute-Loire, sur les traces de la famille Marcon.

La présentation du film a eu lieu au cinéma Val-Arena.

“Provoquer des rencontres”

Avec ses caméras, George Abikhattar fait découvrir au public le travail du chef étoilé, mais aussi les produits et activités artisanales propres à cette zone géographique, proche de l’Ardèche : « Dans les Gourmands Nés, on a la volonté de provoquer des rencontres et des échanges entre les différentes activités liées aux métiers de bouches. Ainsi on présente des vins et la végétation environnante, si utile pour relever les assiettes. Tout le monde se retrouve autour d’une table pour entretenir la convivialité. »

Une convivialité contagieuse pour celles et ceux qui découvrent le programme et qui inspire Georges Abikhattar pour le futur : « on a déjà des idées et des envies pour un futur quatrième épisode. Mais comme toujours les choses vont se mettre en place naturellement au gré des rencontres… »

 

Les Gourmands-Nés sont à découvrir sur la page facebook de l’émission. Le troisième épisode tourné à Saint-Bonnet-Le Froid sur les traces de la famille Marcon, vient de sortir. Retrouvez aussi Les tabliers de Clermont de Georges Abikhattar sur 7 Jours à Clermont.

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite