Accueil » Initiative » L’école Charles-Perrault se met à l’heure éco-responsable
Le 28 juin, l'école Charles Perrault organise sa fête de l'école.
Environnement Initiative Vendredi

L’école Charles-Perrault se met à l’heure éco-responsable

Située dans le quartier de la Gauthière à Clermont-Ferrand, l’école maternelle et primaire Charles Perrault organise sa fête de l’école vendredi 28 juin. Pour la première année, elle se veut dans l’air du temps en adoptant des réflexes éco-responsables.

Vendredi 28 juin, à partir de 16h30, l’école maternelle et primaire Charles-Perrault organise sa traditionnelle fête de l’école. Située dans le quartier de la Gauthière, à Clermont-Ferrand, elle compte 250 élèves. Lors de la fête, les habituels spectacles et jeux, ainsi qu’un repas, seront au programme. Mais cette année, l’événement se voudra éco-responsable, afin de mieux répondre aux enjeux et aux attentes écologiques de notre époque.

Différentes initiatives écologiques

Benoît Aubry, directeur de l’école élémentaire, explique : “Les enseignants, soutenus par la commission de quartier, ont lancé l’idée d’une fête éco-responsable. Nous voulions avant tout réduire notre production de déchets”. Ainsi, les enseignants, les représentants des parents d’élèves, et les parents d’élèves eux-mêmes, tous organisateurs, ont lancé différentes initiatives écologiques. Par exemple, la vaisselle jetable sera remplacée par de la vaisselle réutilisable. Autre nouveauté : les bénévoles de l’AFEV, une association d’étudiants qui luttent contre les inégalités scolaires, fourniront des « éco-cups », au lieu des habituels verres en plastique. La décoration est elle aussi touchée par cette volonté éco-responsable: exit les habituels ballons de baudruche. Les élèves de la classe de CE2 ont confectionné des décorations à partir de papiers de récupération. Adieu aussi, l’eau en bouteille, c’est l’eau du robinet qui sera privilégiée. Quant à la nourriture, elle sera essentiellement « faite maison ».

Un seul point noir

Dans la réalité, il subsistera un seul point noir » confie Benoît Aubry. « Il s’agit des lots de jeux, pour la plupart made in China. Nous aurions souhaité autre chose mais le coût était vraiment important. Nous y réfléchirons pour l’avenir”. Enfin, au cours de la fête de l’école, des ambassadeurs sensibiliseront les parents et les enfants à bien jeter leurs déchets à la poubelle. Le directeur de l’école primaire souligne : “Les enfants sont hyper réceptifs à cette initiative. Ils sont partants, dynamiques, ce qui constitue un réel plaisir. Rien ne leur fait peur ! S’il existe certaines réticences et des questionnements, ils sont plus le fait des parents”. Tout au long de l’année, les élèves sont à l’écoute de thématiques écologiques, notamment les CE2 qui suivent des séquences éducatives menées par les étudiants en service civique d’Unicité. Désormais, les élèves vont aussi être sensibilisés au tri des déchets, notamment lors des goûters. Benoît Aubry conclut : “Nous allons travailler avec les parents d’élèves pour voir ce que l’on peut faire et mettre en place. Les emballages uniques et les gourdes de compote constituent des déchets substantiels. A l’échelle d’une école, c’est énorme”.

À propos de l'auteur

Catherine Lopes

Catherine Lopes

Journaliste diplômée de l’Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille, Catherine arrive en Auvergne en 2006 et fait ses armes sur Clermont Première. Après plusieurs années de collaboration,  elle découvre ensuite le monde de la pige et travaille pour plusieurs sociétés de production. Elle écrit aussi pour le web et fait de la radio. Véritable touche à tout, Catherine aime avant tout raconter des histoires.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite