Accueil » Environnement » Le permis de végétaliser : l’heure des jardiniers citoyens
Photo D.R.
Actualités Environnement Initiative

Le permis de végétaliser : l’heure des jardiniers citoyens

Avec l'opération "Ici on sème", la métropole clermontoise veut encourager les habitants à devenir acteurs de l'embellissement de leur propre cadre de vie et d'un certain retour à la nature...

S’approprier un petit bout d’espace public pour y faire pousser des fleurs ou des plantes, et cela en accord avec la collectivité. C’est la démarche « verte » que permet le « permis de végétaliser » mis en place par Clermont Auvergne Métropole. L’opération, baptisée « Ici on sème », offre donc la possibilité aux citoyens de devenir « les jardiniers de leur propre quartier ». Une façon d’embellir son cadre de vie et de favoriser la biodiversité dans le cadre urbain. « Avec le Permis de végétaliser, nous plaçons le citoyen au cœur du dispositif et le rendons acteur de la transition écologique du territoire » explique Olivier Bianchi, le président de la métropole.

Quinze projets en cours

Reste toutefois à expliquer les contours de la démarche : ce permis s’adresse  tout autant aux riverains propriétaires, copropriétaires ou locataires (sous-réserve de l’accord du propriétaire et/ou du syndic de copropriété) qu’aux associations de commerçants ou de quartier. Les projets peuvent être menés, en pleine ville, aux pieds des arbres, le long des bâtiments ou encore en façades. Les possibilités ne manquent pas…

A l’heure actuelle, quinze projets sont déjà en cours de déploiement. Et de nombreuses communes du territoire ont délibéré afin de permettre à leurs habitants de participer à l’opération. C’est le cas de Beaumont, Blanzat, Clermont, Chamalières, Cébazat, Châteaugay, Gerzat, Le Cendre, Nohanent, Pont-du-Château, Nohanent, Romagnat, Royat et Saint-Genès-Champanelle. Afin fde participer aux prochaines campagnes “Ici on sème”, les porteurs de projets sont invités à se rendre sur le site www.clermontmetropole.eu (rubrique préserver, recycler… > transition énergétique et écologique) et à suivre les démarches.

Démarche respectueuse

Après une étude de faisabilité, une autorisation temporaire de l’espace public pourra être délivrée. Pour sa part, la métropole offre la terre végétale et met à disposition des végétaux adaptés au milieu urbain afin d’accompagner les jardiniers-citoyens dans leur première plantation. En contrepartie, les titulaires du “permis de végétaliser” s’engagent à cultiver et entretenir leurs parterres dans une démarche respectueuse de l’environnement. Ce que l’on peut qualifier de formule gagnant-gagnant.

Photo D.R.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite