Accueil » Environnement » Le Lac de Servières, désormais propriété du Département
Le superbe paysage du Lac de Servières.
Le Lac de Servières est le résultat du volcanisme- photo Patrick Bossin.
Actualités Environnement

Le Lac de Servières, désormais propriété du Département

Le Conseil départemental du Puy-de-Dôme a "inauguré", hier, sa nouvelle acquisition du Lac de Servières. Elle intervient dans le cadre de la politique des Espaces Naturels Sensibles avec pour objectif une meilleure protection du lieu.

A 1200 mètres d’altitude, le Lac de Servières constitue un bel exemple de maar (lac de cratère). Situé à 8 km d’Orcival, le site est très prisé des Clermontois, des habitants du département et des touristes. Il est vrai que l’écrin est superbe, entre les eaux calmes et fraîches et la végétation luxuriante, particulière à la moyenne montagne. Selon un comptage réalisé en 2019 par le Conseil départemental, le lieu pouvait accueillir jusqu’à 1400 personnes simultanément, dont  265 personnes se baignant, sans oublier 20 tentes installées pour des bivouacs. De quoi rompre l’harmonie du site, mettre en péril sa végétation et sa faune endémiques et dégrader la qualité de l’eau.

Une nouvelle réglementation

Le Lac de Servières- photo Valentin Uta.

Dans le cadre de sa politique d’Espaces Naturels Sensibles (qui recouvre aujourd’hui 23 sites), le Département du Puy-de-Dôme a donc décidé d’acquérir le lac, une décision approuvée le 23 septembre dernier par l’assemblée de l’institution. Avec pour objectif, une meilleure protection  de cet espace qui s’étend sur 15,5 hectares. Désormais, la baignade, le canotage et les campements y sont interdits (seul le bivouac du coucher du soleil au lever du jour pourra, le cas échéant, y être toléré). Interdit, également, les feux de camp ou de barbecue, ils pourraient déclencher un départ d’incendie et le lac est entouré de forêts. Les chiens devront être tenus en laisse pour éviter d’éventuels problèmes avec le troupeau présent. Quant à la pêche, elle est strictement réglementée.

Afin de faire respecter la nouvelle réglementation, le Département a recruté quatre gardiens. Outre la surveillance du lac et de ses abords, ils rempliront également une mission de sensibilisation à la fragilité du site. Ils seront assistés d’un garde-nature saisonnier du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne.

Un environnement à préserver

En plus de sa caractéristique remarquable de lac de cratère, le Lac de Servières abrite trois herbiers protégés au niveau national, une tourbière riche pour sa faune et sa flore, des vestiges archéologiques liés au pastoralisme. Le tout inscrit dans un environnement enchanteur qu’il est évidemment indispensable de préserver. Dès cette année, le Lac de Servières devrait accueillir un certain nombre d’animations de sensibilisation du public dans le cadre du programme « Naturez vous », développé sur les Espaces Naturels Sensibles.

Scène d’ « inauguration » au Lac de Servières, autour de Jean-Yves Gouttebel- photo CD63.

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite