Accueil » Sports » Laetitia Guapo : « je mets les bouchées doubles pour Paris 2024 »
Laetitia Guapo / Photo 7 Jours à Clermont
Laetitia Guapo / Photo 7 Jours à Clermont
Sports

Laetitia Guapo : « je mets les bouchées doubles pour Paris 2024 »

Clermont, vient de désigner la basketeuse Laetita Guapo ambassadrice de la ville pour le basket et lui accordé un soutien financier de 3 ans qui va l'aider à préparer plus sereinement les J.O de Paris 2024.

En 2022, elle a décroché le Trophée Alain Gilles qui désigne le meilleur joueur de basket de l’année ; Elle peut brandir fièrement ses deux médailles d’or, décrochées, elles aussi en 2022, au sein de l’équipe de France lors des Championnats d’Europe et du Monde de Basket 3×3. Laetitia Guapo est, sans conteste, une des plus grande basketteuse du moment. Clermont vient de l’intégrer dans le club très fermé des sportifs de haut-niveau soutenus financièrement par la municipalité, afin de faciliter leur quotidien et de leur permettre de mener leurs carrières sereinement. Elle bénéficiera, ainsi, de 10 000 euros par an, durant 3 années consécutives et jouera le rôle d’ambassadrice de la ville pour le Basket.

Le 3×3 est le choix du cœur

Originaire de la Roche-Blanche, la jeune femme de 27 ans a de qui tenir. Sa mère basketteuse et son père footballeur lui ont transmis le virus du sport collectif. Très jeune, elle débute au club de La Roche-Blanche avant de rejoindre le Stade Clermontois et le CREPS de Vichy, puis l’INSEP, Institut national du sport, de l’expertise et de la performance. Les clubs de Nice, Roanne, Reims, Charnay et Bourges vont l’accueillir successivement et lui permettre d’atteindre le plus haut niveau du basket. Sous les couleurs du Tango Bourges Basket, elle devient championne de France 5×5, gagne l’Euro Coupe 5×5, s’impose à l’Open de France 3×3 en plus des ses médailles d’or en équipe de France.
« Le 3×3 est le choix du cœur » explique Laetitia Guapo « C’est la discipline qui me correspond le plus. Je pense que mes qualités de basketteuse font de moi une bonne joueuse de 3×3. Ce que je recherche dans le sport, c’est la notion de plaisir et je n’en prends jamais autant que quand je joue sur un terrain de 3×3, à me pousser dans mes derniers retranchements, à enchaîner les matchs, à ressentir une intensité que je ne connais pas forcement au 5×5. En 2020 j’ai pu accomplir mon rêve d’aller aux Jeux Olympiques, mais je n’ai pas pu atteindre la médaille. Ce n’est que partie remise et je mets les bouchées doubles pour Paris 2024 ».

L’aide financière de Clermont est bienvenue

Laetitia Guapo portrait / Photo 7 Jours à Clermon
Photo 7 Jours à Clermont

« Au 5×5 , j’ai de la chance parce que pour du sport féminin, on est bien loti, alors qu’au 3×3, tout est à construire. On a pas encore de niveau professionnel chez les filles, et la première équipe professionnelle garçon vient tout juste d’être créée. On voit qu’il y a une différence entre les deux… mais aussi parce que la fédération internationale n’organise pas encore de compétitions professionnelles féminines. Donc il y a tout à construire. L’aide financière de Clermont est bienvenue pour pouvoir poursuivre mon projet 5×5 mais aussi 3×3 parce que cela me prend une bonne partie de mon emploi du temps. C’est aussi pour cela que je veux aller jusqu’à Paris 2024 pour faire une médaille avec le 3×3. Je suis très honorée de devenir ambassadrice parce que l’ancrage à Clermont était important. Je suis ravie de représenter, les couleurs de La Roche-Blanche, de Clermont et de l’Auvergne en général, en France et aussi dans le monde entier ».

Un événement basket 3×3 à Clermont en juin prochain

les 9, 10 et 11 juin prochains, sera organisé sur la place de Jaude à Clermont un événement consacré au Basket 3×3, avec un « FIBA 3×3 Challenger » pour les hommes et un « Stop women’s series » pour les femmes auquel participera bien évidemment Laetitia ravie à l’idée de jouer et de faire la promotion de son sport favoris à Clermont, sur la place, qu’elle fréquente généralement pour faire du shopping.  Le 3×3, premier sport d’équipe urbain, donne lieu à des séquences très spectaculaires avec des matchs intenses de 10 minutes. Cet événement clermontois réunira 16 équipes masculines et 12 féminines (3 compétiteurs sur le terrain+ 1 remplaçant) sur le principe d’un tournoi éliminatoire avec phases finales.

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé