Accueil » Santé » Avec la téléradiologie, IMADIS répond au manque d’effectifs dans les hôpitaux
Dr Antoine Perrey IMADIS / Photo 7 Jours à Clermont
Dr Antoine Perrey / Photo 7 Jours à Clermont
Santé

Avec la téléradiologie, IMADIS répond au manque d’effectifs dans les hôpitaux

Spécialistes français de l'interprétation à distance des images médicales et scanners, IMADIS vient d'inaugurer les nouveaux locaux de son centre de Clermont, au cœur de la ville. 28 radiologues se relaient jour et nuit, pour procéder à des interprétations à distance accompagnant les établissements en déficit d'effectifs.

Après Lyon, Marseille, Saint-Etienne, Dijon, Rennes et Brest, IMADIS, vient d’inaugurer son 8e centre de téléradiologie à Clermont. IMADIS, comme Imagerie et Distance, est un des spécialistes français de l’interprétation à distance des images médicales et scanners prises dans les services d’urgences en métropole et dans les DOM-TOM. La structure est née en 2008 à Lyon, sous l’impulsion de 5 radiologues des Hospices Civils qui avaient constaté que les hôpitaux n’étaient pas toujours en mesure, d’assurer les même services de jour et de nuit. Si les manipulateurs sont généralement présents en permanence aux Urgences, en revanche ce n’est pas le cas pour les radiologues, la nuit notamment. L’idée à donc été de mettre en place un service mutualisé d’interprétation des images, disponible 24h sur 24 et faire gagner un temps très précieux dans le parcours des admis. Le système repose sur la performance des technologies numériques et sur une organisation interne très structurée et professionnelle. Aujourd’hui le maillage IMADIS permet à 400 radiologues d’intervenir pour le compte de 120 Centres Hospitaliers, qui trouvent ainsi une réponse au problème du manque de personnel. En 20 ans, les besoins en imagerie ont doublé alors que le nombre de nouveaux radiologue reste inférieur à celui de ceux qui partent en retraite.

28 radiologues travaillent avec le centre IMADIS de Clermont

Le centre de Clermont a été ouvert en juin 2022, en mode test, dans des locaux provisoires. Le définitif qui vient d’être inauguré en plein cœur de Clermont est quant à lui opérationnel depuis cet été, mais n’assure les gardes de nuit complètes que depuis la fin de l’été. « Nous avons 28 radiologues qui travaillent pour le centre IMADIS de Clermont » explique le docteur Antoine Perrey, praticien hospitalier au CHU Gabriel Montpied et responsable médical du centre clermontois. « L’équipe est composée de radiologues avec plus ou moins d’expérience « Nous travaillons avec 24 radiologues seniors, certains sont plus capés que d’autres. Nous avons aussi 4 internes, auxquels se joignent des régulateurs qui font le même travail que ceux du SAMU. Lorsque nous travaillons avec IMADIS, nous signons une charte et nous nous engageons à ce que les gardes ne deviennent pas majoritaires dans nos emplois du temps. Pour ma part je travaille 80% de mon temps au CHU et 20% pour IMADIS. La rémunération des gardes est assez attractive, elle est établie selon un forfait et non à l’acte. Cela garantit que chaque praticien prend bien le temps nécessaire pour faire son interprétation » précise le docteur Perrey. Depuis l’ouverture du centre clermontois provisoire en 2022, déjà 25 000 interprétations ont été rendues dans un délais moyen d’à peine 17 minutes.

Priorité au confort des radiologues et à la rapidité des diagnostics

Lorsque les radiologues se mettent derrière leurs écrans pour une interprétation, ils doivent traiter les cas en attente, en respectant une priorité établie selon la gravité et l’urgence, sans critères géographiques. Certains doivent être traités dans la minute. Si le CHU de Clermont, où l’on réalise une quarantaine de scanners chaque nuit, n’a pas besoin de faire appel aux services d’IMADIS, 7 établissements publics situés dans l’ancienne région Auvergne ont signé un contrat : Le Puy, Brioudes, Thiers, Ambert, Vichy, Monluçon et Moulins. Pour le Docteur Perrey ce type de service est devenu indispensable. « À l’hôpital de Thiers, il deux équivalents temps plein en radiologie. On imagine bien qu’avec deux personnes, on ne peut pas faire du H24, 365 jours dans l’année. Il y a besoin d’une solution d’accompagnement. »
Pour que les radiologues soient le plus performants possible IMADIS dote ses centres de beaucoup de confort. Dans celui de Clermont, les praticiens disposent de 220 m2, avec une salle d’interprétation équipé de cinq consoles dédiées, un espace de détente et cinq chambres de repos pour les médecins de garde. Le centre favorise également le travail collégial, grâce à des profils différents de radiologues possédant des compétences spécifiques. La fiabilité et la protection du système informatique sont également traitées avec le plus grand soin. Tout les systèmes sont doublés pour que le flux ne soit jamais rompu, la moindre panne pouvant avoir évidemment des répercutions dramatiques.

Lire aussi notre article : Urgences aux CHU de Clermont : passez d’abord par le 15.

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé