Accueil » Week-End » Hommage à Neil Young à la Coopé
Stéphane Louvain (c) Cabaret Frappé
Photo : Cabaret Frappé
Actualités Culture Week-End

Hommage à Neil Young à la Coopé

Il n’est pas question de savoir si la copie peut surpasser l’original. C’est un hommage affectueux que nous offre Blond Neil Young, de passage le samedi 7 août à la coopé alors que Neil Young donnait des concerts de chez lui en raison du Covid.

Stéphane Louvain et ses musiciens retranscrivent le plus fidèlement les titres du répertoire de Neil Young, histoire de redécouvrir un artiste par le biais d’un autre. Les fans du loner de folk-rock pourront entonner les titres Old Boy, Alabama, Heart of Gold, Cowgirl in the Sand…

Quand Stéphane Louvain est devenu Blond Neil Young

De Colorado aux Etats-Unis à Nantes près de 7802 kilomètres et… des rouflaquettes le séparent de son idole. En 2012, Stéphane Louvain s’est retrouvé sans projet. Il a décidé de mettre son temps à profit pour développer sa maîtrise de la guitare et apprendre le picking,
une technique propre au blues et à la country. Il s’est penché sur Neil Young et son répertoire pensant que ce chanteur pourrait lui faire pratiquer cette technique. Finalement, ce sont plutôt les morceaux de l’artiste qui l’ont intéressés. Changeant de registre, cet
ancien amateur de pop-rock avait joué pendant 17 ans avec des groupes locaux tels que Little Rabbits, French cowboy et Katerine.

« Il me semblait important de faire connaître l’homme à travers sa musique »

Blond Neil Young : « Neil Young est quelqu’un d’intègre, passionné par un tas de choses autres que la musique, c’est un des rares songwriters de cette génération à continuer à faire des concerts et à sortir des disques, il est très instinctif et fidèle à ses amis. Ça me semblait important de faire connaître l’homme à travers sa musique c’est la raison pour laquelle j’ai commencé à raconter des anecdotes pendant les concerts et ça m’a donné l’idée de créer ce spectacle. »

Blond Neil Young  dans le cadre de La grande évasion, Coopérative Mai, Clermont, samedi 7 août 21h00

 

 

À propos de l'auteur

Emma D'Aversa

Étudiante en Master d’histoire et anciennement en hypokhâgne, Emma souhaite faire du journalisme son métier. Originaire de Clermont, elle est particulièrement intéressée par l'actualité culturelle mais aussi sociale, environnementale et politique.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite