Accueil » Culture » Herrero & Laurent: de la singularité à la complémentarité
Lors du vernissage de l'exposition.
Culture

Herrero & Laurent: de la singularité à la complémentarité

Deux univers artistiques se rejoignent pour les besoins d'une exposition unique, organisée dans le cadre de l'Hôtel de ville de Gerzat.

Marjorie Herrero crée des tableaux à partir d’origamis traditionnels en papiers japonais et contemporains. Ses compositions, extrêmement soignées, témoignent d’une volonté décorative et esthétique. N’hésitant pas à employer des matières comme le tissu ou le plastique, elle utilise l’art du pliage tout en revendiquant des influences aussi diverses que la pop culture ou l’artisanat japonais.

Un travail collaboratif

Pour sa part, Joël Laurent entraîne l’observateur dans pérégrinations carnavalesques, bestiaires et autres mascarades humaines. Ce touche-à-tout, réticent à toute forme de classification, revendique néanmoins son appartenance à l’Art singulier. Plus sculpeur que peintre, il réalise des assemblages de bois peints, sortes de mobiles pétrifiés ou créé des pantin burlesques qui s’animent en masques exagérément expressifs.

L’exposition Herrero & Laurent présente le travail collaboratif de ces deux plasticiens, notamment à travers le Wall Art, une création murale unique, tout en mettant en valeur leurs univers respectifs.

Jusqu’au 14 novembre dans le Hall d’accueil de l’Hôtel de ville de Gerzat, Place de la Liberté. Exposition présentée en partenariat avec Ici est l’Art.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite