Accueil » Culture » Le Fotomat expose le contenu de la revue Freeing (our body) #7 durant un weekend
Yoann Sarrat / Photo Cathie Sarrat
Yoann Sarrat / Photo Cathie Sarrat
Culture Week-End

Le Fotomat expose le contenu de la revue Freeing (our body) #7 durant un weekend

Exposer la quasi totalité du contenu de la nouvelle revue éditée par Freeing sur les 300 m² de la salle Le Fotomat, c’est le défi que se sont fixé Yoann Sarrat, l’éditeur et Julien Biesse, le propriétaire du lieu alternatif clermontois. Le Public est invité à découvrir les différentes contributions durant le dernier week-end de mars.

Depuis 3 ans maintenant, Yoann Sarrat, danseur et fondateur avec Thieng Nguyen de la compagnie de danse clermontoise Freeing, publie à titre personnel Freeing (Our Bodies) une revue pluridisciplinaire dont la thématique centrale est le corps et son implication dans les littératures, les arts corporels et la musique expérimentale.
A raison d’une publication semestrielle, cette revue, tirée en moyenne à 200 exemplaires par numéro, rencontre un vif succès auprès d’une communauté de lecteurs mais reste, assez confidentielle pour un public plus large qui s’intéresse malgré tout, à la culture protéiforme. La culture alternative, c’est précisément celle que défend et diffuse Julien Biesse, fondateur de la salle Le Fotomat, lieu situé sous le viaduc Saint-Jacques à Clermont. Yoann et Julien étaient donc faits pour se rencontrer et lancer une collaboration à l’occasion de la parution du numéro 7 de la revue.

Le contenu d’une revue au format A5 sur 300m² de mur

En 180 pages couleurs, 20 contributeurs s’expriment à travers différents médiums et disciplines : photographie, dessin, peinture, poésie, entretien, article, musique, cinéma*. Des QR codes permettent une lecture enrichie et l’accès à des pièces de musique ou des films. Le numéro 7 de Freeing (Our Bodies) s’interroge sur la notion d'”état(s) de corps”, par les possibilités thématiques qu’elle peut ouvrir et les représentations qu’elle peut prendre. Les sujets féministes sont également traitées en profondeur, comme en témoignent la présence d’articles universitaires, un entretien avec Luna Baruta, écrivaine et fondatrice du fanzine « Violences » ou le travail photographique de Vanda Spengler.
Pour marquer la parution de la revue, Le Fotomat qui organise, deux fois par an, des événements mélangeant la littérature et d’autres formes d’art, met à disposition ses 300m² de mur afin de présenter les différentes formes de travail. Si les textes doivent être réduits en extrait pour pouvoir être lus debout, les photos, les dessins et les peintures seront classiquement présentés. Des performances de danseurs seront également au programme du week-end.

*Contributeurs de la revue #7 : Luna Baruta, Yasmine Blum, Maurane Charles, François Fournet, Für Aphrodite, Tyfen Guilloux, Sybille Jusnée, Pole Ka, Jallal Mesbah, Jean Frederick Muckli, Jean-Marc Munerelle, Maud Ourpene, Benjamin Péret, Aline Prost, Maxime Reverchon, Yoann Sarrat, Vanda Spengler, VOOGT, Giu Weiss, Zone Négative.

Photo de Vanda Spengler "Blocs de chair # 14"
Photo de Vanda Spengler “Blocs de chair # 14”

Rendez-vous de 12h à 18h samedi 27 et dimanche 28 mars 2021
Le Fotomat, 65 Boulevard Cote-Blatin, 63000 Clermont-Ferrand.
Entrée libre et gratuite dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Freeing (Our Bodies) #7  édition : Les Presses du réel. Ventes en lignes sur https://www.lespressesdureel.com/ et dans les librairies sélectionnées.

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite