Accueil » Mardi » Faire son marché…à la mode de chez nous
Un maraîcher sur la Place de la Victoire.
Initiative Mardi

Faire son marché…à la mode de chez nous

Désormais, le Clermontois, soucieux de renouer avec une alimentation de qualité, trouve place de la Victoire des fruits et légumes cueillis à Gerzat ou à Chanonat. Le mardi et le samedi matin, Nelson Dance propose sa production en vente directe.

« Les légumes poussent sur 4 ha à Gerzat et les pommes dans un verger à Chanonat, en agriculture raisonnée. » Nelson Dance, renoue avec la tradition des maraîchers en ceinture de la ville. Avec ses parents, installés depuis une quarantaine d’année, le trentenaire un peu hyperactif fait pousser des légumes, cultive quelques fruits et défend mordicus la vente directe. Place de la Victoire, au cœur de Clermont-Ferrand, ses cageots, ses paniers et quelques tonneaux ont pris place dans un ancien magasin de draps.

Mardi, samedi et bientôt vendredi

La boutique ouvre le mardi et le samedi depuis le mois de mai, et les clients sont au rendez-vous. Un succès tel que Nelson Dance ouvrira le mardi, vendredi et samedi toute la journée à partir de novembre, « et tous les dimanches de décembre ! J’ai envie d’insuffler un esprit petite halle. La boutique sera ouverte jusqu’à 22 heures et il sera possible de boire un vin ou une bière local, de partager une assiette de charcuterie ou de Saint-Nectaire. » Parce que non content de distiller sa production maraîchère, la boutique de la place de la Victoire proposera aussi la production d’un éleveur de porc et de boeuf des Combrailles, du Saint-Nectaire AOP, du miel, des bières artisanales Auvergnates et des vins d’Auvergne. »

La vente directe au cœur de la ville

« Je ne suis pas revendeur ! Je suis producteur et ce sont d’autres producteurs locaux qui proposeront des produits de bouche. » Nelson Danse est tombé dans la marmite de la vente directe tout petit, ses parents sont des fondateurs de La Jonquille, l’association de producteur qui travaille au marché Saint-Joseph. Ses étals de légumes et de fruits ont déjà leurs habitués aux marchés de Romagnat, Ceyrat, Issoire et à Clermont-Fd place de Jaude et au marché Saint-Joseph. « Je veux aller au bout des choses, faire dans l’hyper local » s’enthousiasme le maraîcher. Fièrement dressée entre les terrasses des bars de la place de la Victoire, face à Urbain II prêchant la première croisade, la petite halle de Nelson Dance prêche pour une alimentation de saison et de proximité. Une croisade moderne qui devrait convaincre ses pèlerins urbains.

 

 

À propos de l'auteur

Sonia Reyne

Sonia Reyne

Journaliste en Auvergne , elle couvre les thématiques liées à la ruralité, l’environnement, les alternatives sociales, économiques ou agricoles, le numérique et les atouts de la région. Après une longue collaboration avec La Galipote, Sonia est passée par La Gazette de Thiers, La Montagne et d'autres titres locaux. Elle collabore régulièrement aux 4 saisons du Jardin bio ainsi qu'à Village magazine. Présidente du Club de la presse Auvergne, elle préside également l'Union des Clubs de la Presse de France et Francophones.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite