Accueil » Événement » Europavox: le son de l’Europe arrive sur la place du 1er Mai
Franz Ferdinand- photo David Edwards.
Événement Jeudi

Europavox: le son de l’Europe arrive sur la place du 1er Mai

Dix huit nationalités seront présentes parmi la quarantaine d'artistes et de groupes à l'affiche de l'édition 2019 d'Europavox. Le festival s'ouvrira jeudi 27 juin par une soirée gratuite.

C’est en 2005 que l’histoire a débuté. « A l’époque, le Conseil régional d’Auvergne m’a contacté. Pierre-Joël Bonté était alors son président. Il était désireux d’implanter un festival de musiques actuelles rock dans la région » se souvient François Missonnier. L’idée d’Europavox, un festival au caractère européen, a alors germé dans l’esprit du co-fondateur et directeur historique du festival Rock en Seine. Quatorze années se sont écoulées et Europavox a franchi les étapes. La dernière d’entre elle, l’an passé, a vu le festival adopter la formule du plein-air. Elle lui va bien. Elle lui va mieux.

Clara Luciani sur la Scène Factory, le 29 juin- photo: Manuel Obaldia Wills.

Dimension internationale, ancrage local

L’édition 2019 se déroulera du 27 au 30 juin sur la place du 1er Mai, conservant la configuration initiée en 2018: la grande scène « inondera » la Place du 1er Mai, tandis que la scène factory sera installée sur le parvis de la Coopérative de Mai. Quant au club, il jouera délibérément la carte des découvertes, des expériences et de l’éclectisme, incluant des talents locaux. Pour sa part, le village, où l’on cultive l’esprit du festival, bénéficiera de l’ombre apaisante des arbres. Directeur de la manifestation, François Missonnier se plaît à souligner la dimension européenne de l’événement: cette année encore, 18 nationalités seront représentées à travers les artistes. Il aime aussi à rappeler son indispensable ancrage local. « Nous sommes pleinement et délibérément un festival clermontois, un festival auvergnat. Cette assise locale se traduit aussi par un grand nombre d’actions et de partenariats. » Parmi ceux-ci, deux viennent, en 2019, enrichir le dispositif. Avec Clermont et la métropole, Europavox devient, comme d’autres, un ambassadeur de la candidature à la capitale européenne de la culture. Quant à l’Université Clermont Auvergne (UCA), elle s’associe à Europavox « afin de mettre en avant la dynamique culturelle de la région et les valeurs européennes défendues. »

Morcheeba.

Les trois scènes

Comme en 2018, le village intégrera un espace de restauration européen, imaginé par Eric Roux et orchestré par le chef Frédéric Coursol. Et il accueillera un grand job dating, initié par l’Agence Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises. Reste toutefois l’essentiel. A savoir la quarantaine de groupes et d’artistes qui va se succéder sur les différentes scènes durant quatre jours.  « La programmation 2019 est une oeuvre collective » explique Didier Veillault. Une oeuvre collective, peut-être. Mais surtout un gage de diversité musicale, de qualité et de dimension internationale.

Franz Ferdinand, présent sur la Grande Scène, samedi 29 juin, mais aussi The Avener, Jeanne Added, Morcheeba, Barry Moore, Sophie Hunger, Roméo Elvis, Nekfeu et tant d’autres… Europavox va ainsi osciller entre valeurs confirmés et talents en devenir, entre artistes reconnus et musiciens prometteurs, se baladant allègrement de la pop au trip-hop, en passant par le rock pur et dur, le folk jazz, la chanson ou l’électro pop. Des sons actuels, des sons européens pour une belle fête populaire et estivale.

Retrouvez l’ensemble du programme sur europavoxfestivals.com

Barry Moore.

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite