Accueil » Actualités » Équipements hivernaux : obligatoires dès cet hiver dans le département
Photo : -M. Ehlers / Pexels
Photo : -M. Ehlers / Pexels
Actualités Vie publique

Équipements hivernaux : obligatoires dès cet hiver dans le département

La Loi Montagne II, adaptée localement par un arrêté du préfet du Puy-de-Dôme, imposera dès le 1er novembre prochain la circulation avec des équipements hivernaux sur l’ensemble des véhicules : explications.

Dans le monde, durant la période hivernale, il y a deux écoles lorsque les routes sont enneigées. Dans certains pays on “circule sur le blanc”, la neige tassée, avec des pneus adaptés, dans d’autres sur le noir. En France c’est sur le noir, les compagnies d’autoroute et les collectivités étant équipées de chasses-neige pour permettre aux véhicules de rouler sur le goudron avec des pneus été. Mais il arrive parfois que des épisodes neigeux soient intenses et que le dispositif soient sous-dimensionnés, rendant temporairement les axes routiers impraticables, transformant des automobilistes et chauffeurs routiers en “naufragés de la route”. Cela est régulièrement le cas dans les zones montagneuses comme le Massif-central. Afin d’éviter le blocage des axes routiers par les véhicules qui ne peuvent plus bouger, la Loi Montagne II permet d’imposer qu’ils soient munis d’équipements hivernaux lorsqu’ils circulent ou traversent les départements.

Dans le Puy-de-Dôme dès le 1er novembre 2021

Le préfet du Puy-de-Dôme vient de prendre un arrêté permettant l’application de cette mesure dès cet année. A partir du 1er novembre 2021, pour traverser le département, ou y circuler sur les routes comme sur les autoroutes, il sera donc obligatoire de posséder des équipement hivernaux. L’obligation concerne les véhicules légers et utilitaires, les camping-cars, les poids-lourds et les autocars. Une signalisation spécifique sera installée par les sociétés d’autoroute, les conseils départementaux ou les communes, aux entrées et aux sorties des zones concernées.

Quels équipements ?

Il existe plusieurs solutions : La plus simple est de faire équiper son véhicule de pneus “4 saisons” homologués pour rouler par tous les temps, mais ils ne sont pas très performants lorsque la neige est abondantes. Le mieux est d’avoir des pneus type thermogomme, généralement appelés pneus neige, qui sont également performants les routes glissantes. Ils ont cependant leur limite en cas de neige abondantes. Ils nécessitent aussi de posséder deux trains pour éviter de rouler avec en été et de les endommager. Enfin les automobilistes ne voulant pas s’équiper de pneus spéciaux pourront toujours avoir recours aux fameuses chaînes ou aux « chaussettes » plus simples à poser. Elles devront être présentes dans les coffres des véhicules lors des contrôles.

De la pédagogie

La mesure étant nouvelle les forces de l’ordre devraient faire de la pédagogie avant de passer à la répression. En cas de contrôle révélant le manque d’équipement, une amende de catégorie 5 pourra être appliquée. La mesure va générer un coût certain ce qui va ouvrir le débat en particulier pour les “secondes” voitures qui ne roulent que très eu très rarement en dehors des villes. Enfin va se poser le problème de la probable difficulté d’approvisionnement, mieux vaut anticiper plutôt que d’attendre le 31 octobre…

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite