Accueil » Environnement » Du château d’eau à l’or bleu
Lors des Rencontres de la Résilience.
Actualités Environnement

Du château d’eau à l’or bleu

Quand on parle de résilience territoriale, peut-être que le prochain “choc” qui nous menace sera celui de l’eau. Pour échanger et découvrir différents acteurs concernés par cet enjeu, six “Rencontres de la Résilience” sont organisées ce trimestre sur Clermont.

Le Puy-de-Dôme est-il en train de manquer d’eau ? Les sécheresses à répétition des dernières années, le manque de “recharge hivernale”, l’accroissement des prélèvements agricoles ou de l’extension urbaine portent une tension croissante sur la ressource hydrique. Plusieurs communes du Massif Central sont passées près (ou au travers) de la rupture d’approvisionnement, de Châteldon à Guéret. Bref, il y a urgence à prendre ce problème à bras-le-corps, et sans doute à remettre en question nos habitudes passées.

En ce sens, plusieurs initiatives sont déjà lancées sur le territoire, allant du Schéma Directeur de l’eau en cours d’élaboration à la Métropole jusqu’au collectif Eau Bien Commun qui milite pour une approche partagée de la ressource, en passant par la sensibilisation des scolaires menée par l’association H2O Sans Frontières.

Une thématique, six rencontres

Parmi ces initiatives, l’association Par Ici la Résilience organise les Rencontres de la Résilience qui mettent en avant différents acteurs concernés par la résilience territoriale dans le Puy-de-Dôme. Chaque trimestre, une thématique de résilience est développée (l’alimentation fin 2020, l’eau début 2021) à travers six Rencontres qui ont lieu en visio et en présentiel (hors confinement) certains vendredi à 12h30.

Ce vendredi 29 janvier se déroulera ainisi la deuxième Rencontre dédiée à l’eau, sur la thématique de “l’eau en ville”. Elle se fera en présence de Nicolas Bonnet, adjoint à la Mairie de Clermont, et nous évoquerons les questions de régie métropolitaine, de performance du réseau, de qualité et d’optimisation de la ressource, et de prise en compte des enjeux écologiques.

Chaque Rencontre de la Résilience est gratuite sur inscription (détails et lien en fin d’article). Un podcast audio intégral et une synthèse texte sont réalisés en aval, et des interviews vidéo ou écrites peuvent compléter les Rencontres, en partenariat avec Tikographie.

Varier les points de vue et les expériences

Les différentes Rencontres d’une même saison – ici, sur l’eau – permettent d’explorer plusieurs “angles” du sujet. Ainsi, le 15 janvier, nous avons traité la gouvernance de l’eau sur les territoires, le 26 février nous aborderons l’usage de l’eau en agriculture, etc.

L’association Par Ici la Résilience, qui organise les Rencontres, souhaite “donner des clés pour agir”. Les événements proposés sont un moyen de prendre conscience des enjeux de résilience territoriale par le regard de différents acteurs.

Pour assister en visio à la Rencontre de la Résilience du vendredi 29 janvier à 12h30, sur la thématique de l’eau en ville, cliquez ici

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Damien Caillard

Damien Caillard

Vidéaste, entrepreneur, homme de médias, Damien Caillard "navigue" dans l'écosystème d'innovation clermontois depuis 2016 avec sa participation au Connecteur puis au Club Open Innovation Auvergne. En 2018, suite à la démission de Nicolas Hulot, il choisit d'orienter son action professionnelle sur la transition écologique et sociale et sur la résilience territoriale. Pour ce faire, il édite un média dédié (Tikographie), organise des événements à Epicentre Factory et développe une offre d'accompagnement des groupes humains à la transition et à la résilience.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite