Accueil » Environnement » Le Puy-de-Dôme, département pilote en matière de transition écologique
Un environnement à préserver- photo Patrick Bossin.
Actualités Environnement

Le Puy-de-Dôme, département pilote en matière de transition écologique

Le Conseil départemental a présenté son "Master Plan", un document qui entend fixer un cap vers une véritable mutation environnementale et décliner des objectifs.

S’engager délibérément sur la voie de la transition écologique, c’est le credo du Conseil départemental du Puy-de-Dôme qui a présenté son Master Plan, un document d’une cinquantaine de pages qui se veut « une nouvelle façon de penser les politiques publiques ». Rejeté une première fois par l’assemblée départementale lors d’une session agitée, l’opposition reprochait à l’exécutif un manque de concertation, le document a finalement été approuvé lundi dernier.

Véritable feuille de route écologique, proposée aux différents acteurs du territoire, le Master Plan est le premier du genre, conçu à l’échelle d’un département. « Il est la traduction de l’engagement du Conseil départemental et de sa volonté d’entrer dans un processus de transition avec l’ensemble du territoire pour opérer la mutation nécessaire » affirme-t-on au sein de l’institution territoriale. Où l’on entend jouer sur la force du collectif pour réussir un pari qui est loin d’être gagné d’avance.  ” Cet engagement ne sera efficace que si elle obtient l’adhésion des territoires puydômois, c’est-à-dire des habitants, des associations, des entreprises, des collectivités ” estime Jean-Yves Gouttebel, le président du département.

Des horizons verts

Photo P.Bossin.

Ni document cadre, ni rapport sur l’environnement, le Master Plan, qui va bien au-delà du précédent agenda 21, veut donc fixer un cap, ouvrir des horizons plus “verts” et faire du Puy-de-Dôme un département pilote, sinon modèle, pour changer notre rapport à la nature. Il décline des objectifs en matière d’alimentation et d’agriculture, d’énergie positive, de protection et de partage de l’eau, de protection et de valorisation du patrimoine naturel, de solidarité et de services et, enfin, de mobilités durables. Bref, une mobilisation tous azimuts qui demandera des efforts, des évolutions mais aussi une méthode adaptée. Où il devra être question de responsabilités collectives et individuelles, de co-construction des politiques, d’exemplarité, d’expérimentations, d’innovations ou encore de créations d’emplois en faveur de la transition écologique.

Une démarche collective

Le Master Plan se veut le fruit d’un travail collectif. “Plus de 200 agents du département ont débattu et travaillé pour proposer des projets où convergent systématiquement nos politiques sociales, territoriales et environnementales” affirme Jean-Yves Gouttebel. En ce début d’année, frappé par la pandémie, le Département du Puy-de-Dôme a choisi d’intégrer “La Fabrique des transitions”, un collectif de réseaux, d’entreprises, de centres de ressources et d’acteurs de recherche et de la société civile, engagés dans la transition systémique des territoires. Une initiative soutenue par l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT) et qui confirme le nouveau slogan du Puy-de-Dôme “un département en transition”.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

  • Master plan… Bien au delà du jargon anglicisant , voici une cause dont l’urgence, l’utilité et la noblesse mérite une adhésion pleine et entière!

Sponsorisé

Les infos dans votre boite