Accueil » Edito » Du centre de la France à celui de l’Europe
Photo Fanny Reynaud.
Edito

Du centre de la France à celui de l’Europe

S'il y a un centre politique, il existe aussi un centre géographique. En France, il suscite quelques polémiques très rurales. Et en Europe, où se situe-t-il?

On appelle cela une querelle de clochers. De celles qui font se dresser l’ergot des coqs fiers. Quelques villages du Cher et de l’Allier se disputent le titre évidemment non officiel de centre de la France. « L’exact centre du pays, c’est là, juste à côté du monument aux morts » vous dira-t-on ici. Tandis que dans l’autre commune, on vous précisera. « Voyez l’église et le café « Chez Bernadette », le centre de la France est là et pas ailleurs… » Evidemment, le centre pourrait aussi bien se situer dans un champ où paissent de gentilles vaches avant qu’on ne les mène à l’abattoir. Ou bien au beau milieu d’un bois, derrière des buissons ardents. Mais cela n’arrangerait personne… Pas plus Bernadette, dont le café désormais est le plus souvent vide (comme mon verre), que monsieur le maire, soucieux de sa prochaine réélection.

Pas facile, évidemment, de calculer au mètre près le milieu exact de ce qui ressemble à un hexagone… mais ne l’est pas tout à fait au regard de la géométrie la plus élémentaire. Plus compliqué, en tous cas, que de déterminer entre deux boules de pétanque laquelle détient le point…avant qu’un carreau ne vienne éclaircir la situation.

Vienne, ville-carrefour

Plus rares sont les interrogations ou les affirmations sur le point central de l’Europe, ce « vieux » continent qui va des côtes Atlantique jusqu’aux montagnes de l’Oural, des eaux glacées du Nordkapp (Cap Nord) norvégien aux rives du Bosphore ou au rocher de Gibraltar. Là aussi, on pourrait faire appel à de savants mathématiciens ou à l’expertise de géomètres. Mais, finalement, et de façon plus empirique, le centre est peut-être avant tout question de position personnelle… De toute évidence, il ne situe pas à Londres, désormais sous le coup du Brexit ; ni même à Paris, partiellement privée de sa cathédrale Notre Dame. Bruxelles et Strasbourg ne sont que des capitales administratives, Berlin est encore trop à l’ouest. Personnellement, c’est à Vienne, en Autriche, que j’imagine volontiers le centre de l’Europe au nom de l’histoire et de la géopolitique. Vienne? Ville, certes, très occidentale mais tournée vers les nations de l’est, celles qui formèrent le bloc soviétique avant que le rideau ne tombe sur la tyrannie rouge… Vienne, traversée par le Danube, l’ancienne capitale des Habsbourg, celle de l’empire austro-hongrois, de la musique classique et d’un pays alpin où le ski est roi. A deux pas, seulement, des frontières slovaque et hongroise.

« Fernand me disait… »

Le centre, en réalité, est peut-être avant tout affaire de sensibilité, d’imagination. Il est peut-être tout simplement là où on a décidé de le mettre. Dans une jolie chanson, provençale et nostalgique, de ses  jeunes années, Michel Sardou entonnait : « Fernand me disait, quand j’étais tout petit, que le centre du monde, c’est le pays qu’on aime… » Le pays ou, pourquoi pas, la femme  de sa vie?

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

  • Zut alors, moi qui ai rencontré la femme de ma vie aux Emirats Arabes Unis, l’Europe est donc loin. Du coup, cela ne s’applique pas de ce que j’ai de la vision de l’Europe.
    Cela-dit, on pourrait pu trouver plus mal que la capitale de l’Autriche. Avec une histoire riche et une architecture intéressante, elle serait, au même titre que Prague en Tchèque République, en droit de s’auto-proclammer centre de l’Europe.

Sponsorisé

Les infos dans votre boite