Accueil » Week-End » Qui va succéder à Pierre Almeida sur le Circuit des Champions ?
Pierre Almeida, vainqueur 2017 / Photo DR
Sports Week-End

Qui va succéder à Pierre Almeida sur le Circuit des Champions ?

En 2017, le Circuit des Champions est passé en 1ère catégorie, relevant encore le niveau de cette course cycliste qui se déroule dans le cadre de la Saint-Loup à Aubière et qui s’ouvre à l’international.

Nicolas Caille, «chef d’orchestre» de cette compétition peut se réjouir. Le Circuit des Champions 2018 est déjà un succès au regard du nombre et du niveau des coureurs déjà inscrits. 56 au moment de rédiger cet article, et comme les inscriptions peuvent se faire encore sur la ligne de départ, il y a de grandes chances pour que le score de 70 participants de l’an passé soit dépassé.
Parmi les engagés, on note Bryan Alaphilippe (Pro Immo, frère cadet de Julian), le jeune et prometteur Tom Salvatori, vainqueur à Luz Ardiden sur les routes du Tour des Pyrénées-Vallées des Gaves 2018, Correntin Ville second au Tour de la réunion 2018, François Vernet vainqueur à Aubière à deux reprises et un ancien professionnel champion de France de cyclo-cross. Cette année, le Circuit des Champions prend même des allures de course internationale avec deux coureurs japonais qui viennent de confirmer leur participation et la présence du Team Inca qui permet l’engagement de quatre coureurs venus du Pérou et de Bolivie. Le plateau est donc bien relevé, les clubs et les équipes venus de loin n’hésitant pas à inscrire leurs troupes sur ce Circuit des Champions devenu au fil des ans, une course importante du calendrier. En 2017, Pierre Almeida de la fameuse équipe régionale de DN1 Pro Immo-Nicolas Roux était monté sur la plus haute marche du podium… il est actuellement retenu en Italie, alors qui prendra la place cette année ? Résultats aux alentours de 17h samedi.

Un circuit bien connu des participants

Le Circuit des Champions va se dérouler sur le même parcours que celui des années précédentes, à savoir une boucle totalement fermée et sécurisée de 1 km 650 autour du centre d’Aubière à parcourir 50 fois, soit la distance totale de 82 km 500 de course. Le profil plat est favorable aux rouleurs qui doivent néanmoins être vigilants et prudents en négociant les virages parfois assez serrés. En revanche ils pourront montrer leur puissance du côté de la ligne droite d’arrivée sur la place des Ramacles où ils rouleront sur du bitume tout neuf et parfaitement lisse suite à la réfection de la chaussé après travaux.
Comme l’an passé les spectateurs pourront suivre la course sur un écran géant installé près du podium sur des commentaires de Nicolas Caille qui endosse aussi le rôle de speaker.
Côté motivation, en plus des coupes et du champagne, les coureurs pourront repartir les poches bien garnies avec environ 3000 € de primes et de dotations prévues pour cette édition et 800 € pour la Grille de prix FFC.

Une organisation qui grossit d’année en année

C’est le VVCA, Vélo Club Cournon d’Auvergne qui porte l’organisation de la course pour la 3éme année consécutive avec le soutien de la municipalité d’Aubière pour qui Saint-Loup et course de vélo sont indissociables. Si la course se montre attractive pour les sportifs, les spectateurs ne seront pas en reste avec la grande nouveauté de l’année un « Village départ » (qui sera d’ailleurs animé par Julien Oury, journaliste-collaborateur de 7 Jours à Clermont), et que l’on pourra parcourir dès le matin. Les passionnés de l’histoire du cyclisme auront la chance d’y découvrir une partie de la collection de Hervé Bacot « chasseur » d’anciens vélos de course et de maillots d’équipes régionales.

En 2017, le public pouvait suivre la course sur écran géant. Ce sera aussi le cas en 2018. / Photo DR

Circuit des Champions :
Samedi 1er septembre, Aubière centre-bourg
Départ de la course à 15h.


Accès libre et gratuit pour le public.

 

Sports Week-End
Aubière, Place des Ramacles et centre-bourg Carte

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite