Accueil » Événement » Aurores polaires : reverrons-nous le ciel auvergnat tout rose ?
Aurore polaire sur puy de Dome Photo William Guyot-Lénat
Photo William Guyot-Lénat
Événement

Aurores polaires : reverrons-nous le ciel auvergnat tout rose ?

Le phénomène des aurores polaires dans le ciel d'Auvergne n'a rien d'une fakenews. Les astronomes ont toutes les explications scientifiques sur ce spectacle extraordinaire.

Durant le weekend de l’Ascension, de nombreux clichés d’Aurores polaires illuminant le ciel d’Auvergne ont circulé sur les réseaux sociaux. Mais à l’heure des fakenews et de l’intelligence artificiel, on était en droit de s’interroger sur la réalité d’un tel phénomène sous nos contrées, surtout quand on ne les a pas vu à l’œil nu. Pour en avoir le cœur net, nous avons interrogé François Brugière, vice-président d’Astu’sciences et membre l’Association des Astronomes Amateurs d’Auvergne.

7 Jours à Clermont : Des aurores polaires en Auvergne : vérité ou fakenews ?
François Brugiere : Elles ont bien eu lieu !  Beaucoup de membres de notre association ont réalisé de très très belles photos. À l’œil nu, on pouvait apercevoir des choses, mais la photo avec pause de 10 à 15 secondes les révélaient davantage.

7JàC : Les aurores polaires vues en Auvergne sont du  même type que celles vues régulièrement au pôle Nord ?
F.B : En fait, on appelle cela des aurores polaires, parce qu’il y en a au pôle Nord et au pôle Sud. Quand c’est au pôle Nord ce sont des aurores boréales, quand c’est au pôle Sud ce sont des aurores australes. Plus on monte haut dans l’hémisphère Nord, plus on a de chance de les voir.

7JàC : Ces aurores polaires peuvent avoir plusieurs couleurs  ?
F.B : Au Nord elles sont un peu plus vertes parce que le phénomène touche certaines couches de l’atmosphère. La réaction lumineuse vient d’un rayonnement de particules du soleil et du coup cela réagit vers les hautes latitudes avec une couleur verte qui est lié à interaction avec l’azote de l’atmosphère. Mais cette couleur est réelle. Ici elles étaient plutôt rosées parce que c’est l’oxygène qui interagit.

Aurores polaires : rares sous nos latitudes 

7JàC : De nombreuses personnes sont frustrées de ne pas avoir observé le phénomène…
F.B : Le weekend dernier, on a pu en voir surtout en montagne. Il fallait s’affranchir des éclairages publics pour vraiment bien les observer. Donc il y en a bien eu en Auvergne et même plus bas et elles ont été prises en photo. Sous nos latitudes, on avait pas l’habitude d’en voir, en France encore moins. En Bretagne, ils ont commencé à en voir il y a un peu plus d’un an, mais en Auvergne c’était exceptionnel.

7JàC : Qu’est ce qui provoque les aurores polaires ?
F.B : En fait c’est l’activité de notre soleil… c’est notre étoile, qui a quelques éruptions assez fortes en ce moment, on parle de matière coronale quand il s’agit de la matière du soleil, avec des sortes d’éruptions de matière qui projettent des flux de particules dans l’environnement tout autour du soleil et dans toutes les directions.

7JàC : Et cette matière ne peut pas atteindre la Terre ?
F.B : Nous sommes protégés à la fois par notre atmosphère et le champ magnétique terrestre qui va créer une gaine et garder ces particules en haute atmosphère et c’est là haut que cela va réagir avec les gaz et donner ces belles couleurs.

7JàC : Pour les astronomes amateurs le moment a du être fort…
F.B : On est super content d’en avoir vu en Auvergne et on pense en voir peut-être dans les temps prochains parce que le soleil est dans une phase d’activité assez intense.

Les chances de revoir le phénomène des aurores en Auvergne restent donc importantes car le soleil approche du pic d’activité de son cycle qui s’étale sur onze années. Il est cependant difficile de prévoir à l’avance la puissance des prochaines éruptions solaires et donc de l’ampleur de ces moments magiques offerts par la nature. Revers de la médaille les éruptions solaires peuvent créer des pannes et des dysfonctionnements sur les réseaux électriques et les systèmes radio…

Merci William Guyot-Lénat membre de l’Association des Astronomes Amateurs d’Auvergne (4A) pour la fournitures des photos qui illustrent cet article.

Aurore polaire en Auvergne Photo William Guyot-Lénat
Photo William Guyot-Lénat

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé