Accueil » Sports » ASM-LYON : attention au LOU pour l’ASM-Clermont !
La bataille des airs, une clé contre Lyon ? Photo: Valentin Uta
Sports Week-End

ASM-LYON : attention au LOU pour l’ASM-Clermont !

Le champion en titre accueille le leader du championnat. L'affiche est belle pour la rencontre disputée ce samedi au Stade Marcel-Michelin. Le début d'une vraie rivalité?

Au moment de découvrir le calendrier de la saison, peu de supporters auraient imaginé que le match face à Lyon de ce mois de novembre, coïnciderait avec la réception du leader du Top 14. Promu la saison passée, Le LOU est un club historique du championnat de France, passé par les oubliettes des séries inférieures avant de redécouvrir l’ambition depuis sa reprise par GL Events. Et si Lyon espère s’installer durablement dans l’élite du rugby français, il pourrait aussi devenir un sérieux concurrent de l’ASM-Clermont, au cœur de nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes.

Lyon dans les pas de l’ASM-Clermont ?

Si l’histoire récente du LOU se partage entre montées en Top 14 et descentes en Pro D2, c’est bien d’un des nouveaux « riches » du championnat dont on parle ! Après avoir tâtonné ces cinq dernières saisons, Lyon a enfin réussi à se maintenir dans l’élite l’an passé, avant de prendre une nouvelle dimension, à l’image d’un budget XXL (27 millions d’euros, 4e budget de Top 14). Avec l’arrivée de Pierre Mignoni (ancien demi de mêlée de l’ASM) comme homme fort du staff technique, Lyon a pu s’inspirer de son voisin auvergnat pour se développer à la mesure de ses nouvelles ambitions.

C’est fort d’un parcours quasi parfait (7 victoires pour 2 défaites) que le leader du Top 14 se présente sur la pelouse du Parc des sports Marcel-Michelin. Une opposition qui pourrait devenir l’un des nouveaux classiques du rugby français, avec comme enjeu une suprématie régionale. Si L’ASM-Clermont est au sommet du rugby hexagonal depuis une décennie, son nouveau rival connait une progression fulgurante, grâce à une structuration parfaitement maîtrisée. Avec un actionnaire habitué aux joutes de l’évènementiel, et son nouveau stade de 25000 places, le LOU est devenu un club aux infrastructures solides.

Vers une nouvelle rivalité régionale ?

Pour parfaire un effectif qui a enfin trouvé le chemin de la stabilité, une touche d’anciens clermontois apporte son expérience à de jeunes joueurs (Félix Lambey, Baptiste Couilloud…) formés au club. Ainsi, Jean-Marcelin Buttin ou Clément Ric, sont venus pour aider le club universitaire à poursuivre son ascension. Si les intentions ne sont pas officiellement marquées, les dirigeants lyonnais ont su trouver chez le voisin clermontois, quelques clés de leur succès.

Grâce à des résultats probants, et avec la réforme des régions, Clermont et Lyon tendent à devenir des rivaux naturels. Il est aujourd’hui bien trop tôt pour dire si cette rivalité naissante déchaînera les passions comme le derby Saint-Etienne – Lyon en football (deux villes, il est vrai, plus proches). Néanmoins, les moyens mis à disposition des deux clubs devraient permettre d’entretenir cette rivalité sportive naissante dans les années futures. Et pour agrémenter le rendez-vous de ce samedi attendu par les deux villes, c’est Lyon qui se présentera en position de leader avec l’envie de jouer sans pression, et pourquoi pas réussir une performance en terre auvergnate? Si le discours demeure modeste entre Rhône et Saône, une victoire sur les terres du champion en titre, serait l’occasion de valider un début de saison de rêve, et d’installer durablement Lyon dans le wagon de tête du championnat.

Il serait dès lors difficile pour les Rhône-alpins de cacher de nouvelles ambitions, car nul doute que le club lyonnais a une faim de LOU au moment de se déplacer au stade Michelin.

Samedi 18 novembre à 14h45 au Stade Marcel-Michelin (diffusé sur Canal +).

 

 

 

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite