Accueil » Environnement » ApiAuvergne : des ruches urbaines pour lutter contre la disparition des abeilles
Julien Vignancour et Jerôme Cedrat- photo Phoebus Communication.
Environnement Initiative

ApiAuvergne : des ruches urbaines pour lutter contre la disparition des abeilles

La structure veut faire parrainer l'implantation de ruches urbaines par des entreprises, des collectivités, des particuliers. La société Phoebus Communication sera la première à jouer le jeu, à Beaumont.

L’un est responsable de secteur au sein de la société DFI Recrutement ; l’autre exerce le métier de sapeur-pompier. Ces deux amis partagent une passion commune, celle de l’apiculture. Et Jerôme Cédat et Julien Vignancour ne peuvent que s’inquiéter devant la disparition progressive des abeilles, maillon indispensable de la biodiversité. C’est pour agir contre ce phénomène désastreux qu’ils ont décidé de créer ApiAuvergne, une structure dont l’objectif est d’implanter des ruches urbaines sur le territoire de la région. Leur idée ? Les faire parrainer par des entreprises, des collectivités ou des particuliers, autant d’entités ou d’individus sensibilisés par les questions environnementales. Contrairement aux idées reçues, le tissu urbain peut être un milieu favorable pour les abeilles qui y bénéficient d’une large diversité florale apportée  par les parcs publics et les jardins des particuliers.

Un projet fédérateur

Les colonies d’abeilles réintroduites par les deux compères sont d’origine Buckfast et issues d’essaims produits sur l’exploitation d’ApiAuvergne. Les colonies seront ainsi installées dans les meilleures conditions génétiques et sanitaires pour assurer leur pérennité. Pour les entreprises, participer à ce projet vertueux peut permettre de fédérer les collaborateurs. Elles recevront en outre leur propre miel éco-responsable, et logoté à leur effigie. Pour ce qui est des particuliers, ApiAuvergne propose de parrainer leur ruche partagée, installée sur les ruchers d’Api, avec des visites possibles sur demande, et la réception de miel directement à domicile.

La toute première ruche

«  Protéger l’abeille, c’est finalement protéger l’homme »  se plaisent à répéter Jerôme Cédat et Julien Vignancour. A leur façon, ils veulent se faire les porte-paroles de la protection de cet hyménoptère essentiel pour l’équilibre environnemental. Jeudi 6 mai, la toute première ruche urbaine d’ApiAuvergne sera disposée rue Bernard-Maître à Beaumont, au sein du jardin de l’ancien siège social de l’entreprise Phoebus Communication, qui deviendra ainsi marraine de nombreuses abeilles. « Cette collaboration initiée avec ApiAuvergne, c’est simplement faire écho aux valeurs qui sont les nôtres. S’engager sur des projets innovants, se réinventer toujours plus en harmonie avec le monde qui nous entoure, privilégier les circuits courts »  explique Marie-Luce Bozom, la dirigeante de Phoebus Communication, agence de communication implantée depuis plus de vingt ans sur le territoire. Dans ce jardin beaumontois doté de nombreuses plantes mellifères, les abeilles devraient disposer des meilleures conditions. Pour ApiAuvergne, il ne s’agit évidemment que d’une première étape. La belle idée devrait en effet essaimer dans les mois qui viennent.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite