Accueil » Initiative » A Clermont-Ferrand, le Quetzal café va prendre son envol
Économie Initiative Mercredi

A Clermont-Ferrand, le Quetzal café va prendre son envol

Ce mercredi 12 décembre, le Quetzal café devrait ouvrir ses portes au 31 rue St Esprit à Clermont-Ferrand. A sa tête, Victoria Soupel a réfléchi au concept pendant des années et elle a lancé une campagne de financement participatif.

A la veille de l’ouverture du Quetzal café, sa gérante Victoria Soupel a du mal à trouver le sommeil. Les travaux à superviser, une personne à recruter et l’excitation de l’ouverture prochaine : il y a bien de quoi cogiter dans son lit. Mais, à l’approche du jour J, son enthousiasme est grand.

Un rêve qui se réalise

A 29 ans, Victoria sait que son rêve de petite fille va enfin de réaliser. Elle raconte : “Depuis toute petite, j’en ai envie. Après un BTS en hôtellerie-restauration, je ne me sentais pas capable, à 22 ans, de me lancer immédiatement dans l’aventure. Je me suis laissée un peu de temps. J’ai ainsi exercé différent métiers et  vu plein de choses. Aujourd’hui, riche de ces expériences, j’en suis sûre: je recherche le contact clientèle et j’ai envie de cuisiner”. Au sein du Quetzal, Victoria proposera des cafés, des thés, des boissons chaudes comme des chocolats chauds, des smoothies l’été et des thés glacés. Il y aura aussi de petites pâtisseries comme les cookies les muffins les sablés à Noël. Et à midi, les clients trouveront du snacking, des tartes, des croque-monsieur et des quiches. Victoria sait que l’offre de cafés et de salons de thé est riche à Clermont-Ferrand. Elle a sa petite idée pour faire la différence : “Je compte me démarquer par l’originalité des produits et ma propre singularité. Tous les salons de thé sont dans l’esprit cosy girly et moi ce sera différent, plus chaleureux et tropical”.

Une belle cagnotte

Tropical comme le petit oiseau coloré qu’elle a choisi comme emblème. Il était très vénéré par la civilisation des Mayas. Pour aboutir son projet, Victoria a lancé une campagne de financement participatif sur le site kisskisbankbank. La cagnotte est allée au delà de ses espérances. Elle qui comptait récolter 3000 euros en a reçu finalement 4050. Pour cela, elle a fait fonctionner à fond son réseau et ses amis ont partagé en masse le message sur les réseaux sociaux. Résultat : une machine à café coûteuse, les locaux et le petit matériel de cuisine vont pouvoir être financés. Les banques croient aussi en sont projet et la soutiennent. Une chance quand on n’a que 29 ans. Le Quetzal café sera ouvert de 8h30 à 18h, 5 jours par semaine et proposera un brunch un dimanche par mois. Alors si vous voulez découvrir un endroit chaleureux et coloré, direction le 31 rue Saint-Esprit.  

À propos de l'auteur

Catherine Lopes

Catherine Lopes

Journaliste diplômée de l’Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille, Catherine arrive en Auvergne en 2006 et fait ses armes sur Clermont Première. Après plusieurs années de collaboration,  elle découvre ensuite le monde de la pige et travaille pour plusieurs sociétés de production. Elle écrit aussi pour le web et fait de la radio. Véritable touche à tout, Catherine aime avant tout raconter des histoires.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite