Accueil » Week-End » 30ème édition de la Saint-Loup à Aubière : Entre tradition et modernité
Christian Sinsard, maire d'Aubière et Eric Crouzet, 1er Adjoint (au premier plan) / Photo : 7 Jours à Clermont
Événement Week-End

30ème édition de la Saint-Loup à Aubière : Entre tradition et modernité

C’est en 1848 que le conseil municipal d’Aubière vota pour l’organisation annuelle, d’une grande foire où l’on pourrait commercer, acheter des bestiaux et surtout se procurer tout le nécessaire pour exercer le métier de vigneron.

Ainsi naquit la Foire de la Saint-Loup qui, durant la fin du XIXe siècle, deviendra début septembre, le rendez-vous immanquable des vignerons, prêts à alimenter l’alambic et à fêter les proches vendanges.
Malgré la crise du Phylloxéra et ses grosses répercutions sur l’activité viticole, en 1910 à Aubière, la vigne occupait encore 510 hectares, soit la majeur partie de la commune. Il n’était donc pas question de remettre en cause la Saint-Loup qui, au fil des années, s’installait dans la tradition locale.

Document administratif du XIXe siècle actant la Saint-Loup

Dans les années 60, la moitié de la population aubiéroise vivait encore du vin, alors que l’autre moitié était embauchée dans la production de pneus dans la toute proche ville de Clermont.
Progressivement le fromage a remplacé le vin avec les fameuses caves propices à l’affinage. (A noter qu’à la fin des années 80 le Groupe Besnier futur Groupe Lactalis, affinait encore du fromage dans les caves aubiéroises) puis la commune à pris la forme qu’on lui connaît aujourd’hui, avec des caves délaissées et des vignes qui ont disparu, grignotées par les constructions.

Pas question de toucher à la tradition.

Installée dans les habitudes, la Foire de la Saint-Loup devenue Fête, a pris depuis 1989, la forme d’un rendez-vous annuel prisé de la population locale qui aime se rassembler pour profiter des dernières heures des grandes vacances. Christian Sinsard, maire d’Aubière et son 1er adjoint Eric Crouzet qui a aussi en charge la culture de la commune tiennent plus que tout à maintenir la tradition et ils y mettent les moyens. La Saint-Loup est désormais la manifestation aubièroise qui bénéficie du plus gros budget. Elle se positionne comme le rendez-vous annuel majeur avec une part importante accordée au «spectacle vivant». La mairie a ainsi fait appel à plusieurs entreprises locales spécialisées dans la culture et l’événementiel regroupées au sein du Cluster Le Damier pour traiter ce volet. Pour autant, culturel ne veut pas dire éloignement des animations populaires. Durant le weekend, les quelques 20 000 personnes qui se rendent dans le centre-bourg et au parc Franck-Bayle peuvent choisir entre une course cycliste de haut niveau organisée par le VCCA, un vide-grenier, le traditionnel marché du dimanche, et tout une série d’animations pour les enfants et les jeunes. (voir idée de la semaine)

Une commune qui compte au sein de la métropole clermontoise.

Si la majorité des métropolitains fréquente exclusivement l’est de la commune d’Aubière richement dotée en équipements commerciaux, d’autres apprécient de se rendre dans le centre historique qui a gardé tout le charme d’un village avec ses rues calmes et ses maisons typiques de l’époque vigneronne. Avec plus de 10 000 habitants, le campus des Cézeaux, un programme dynamique de constructions et une circulation fluide dans le centre, l’attractivité d’Aubière est en hausse. Christian Sinsard avance d’ailleurs un chiffre révélateur : 45 à 50 % des familles qui souhaitent s’installer sur la commune sont en recherche de logements sociaux. En attendant de trouver le logement idéal loin du tumulte de l’hyper-centre de Clermont, chacun peut venir goûter au charme aubiérois en particulier le dimanche matin avec l’un des plus beaux marchés de la région qui propose désormais, 5 à 6 fois par an, des animations culturelles. La Saint-Loup, quant à elle, montrera lors de la trentième édition le week-end prochain, que l’on peut se tourner vers la modernité tout en préservant les ingrédients qui font le succès d’une vraie « fête de village ».

Sain-Loup 2018 : Centre-Bourg d’Aubière et parc Franck-Bayle, samedi 1er et dimanche 2 septembre.

Événement Week-End
Carte

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite