Accueil » Immobilier » Un nouveau “d’Estaing” pour le quartier du CHU
La peau sculpturale des bâtiments rappelle le travail du plasticien parisien Xavier Veilhan © Emmanuel Thérond
Immobilier Initiative

Un nouveau “d’Estaing” pour le quartier du CHU

Le groupe Quartus a transformé la physionomie de la place Lucie et Raymond Aubrac en livrant une opération mixte à l’architecture contemporaine.

Il suffit d’ouvrir les yeux : Clermont-Ferrand se transforme à vitesse grand V. Dernier exemple en date : la livraison par le groupe Quartus de l’ilôt “Esplanade”, juste en face du CHU Estaing, à deux pas de l’avenue de la République. L’architecture du bâtiment, imaginée par le cabinet puydômois Atelier 4 (Philippe Tixier et Aurélien Frances), est particulièrement réussie : à la fois sobre et contemporaine, elle change complètement la physionomie de la place Lucie et Raymond Aubrac.

Les pignons des deux bâtiments en jaune et bleu (rien à voir) sont en effet habillés d’une peau sculpturale froissée rappelant le travail du sculpteur parisien Xavier Veilhan. “Le choix de la couleur bronze avait pour but d’attirer la lumière et de nourrir une approche plastique pour questionner notre perception depuis un espace de déambulation. Les facettes créent un langage formel qui mixe les codes liés à l’industrie, la technologie et l’art” précise l’architecte.

34 millions d’euros

Cette opération de 16.500 m2 de surface de plancher – qui prend place sur une ancienne friche industrielle de Michelin – a coûté 34 millions d’euros HT. Mixte, elle abrite un hôtel de 128 chambres, une résidence hôtelière de 139 lits et 92 logements sociaux et en accession à la propriété. “Ces immeubles marquent par leur esthétisme et leur modernité l’entrée du quartier dans une nouvelle ère” souligne le bailleur social Logidôme, qui a acquis 59 logements en VEFA (Vente en Etat Futur d’Achèvement) auprès de Quartus.

Ces nouveaux bâtiments accueilleront également un opticien, un pôle “mère-enfants”, l’ANEF, un restaurant, une boulangerie, une pharmacie et des cabinets médicaux. Une maison d’assistantes maternelles est également prévue, ainsi qu’un parking de 274 places.  “C’est un vrai projet urbanistique auquel nous sommes très attachés” soulignait lors de l’inauguration Françoise Nouhen,  présidente de Logidôme et première adjointe de la Ville de Clermont-Ferrand.

“Apporter de la vie” 

Antoine Andrieu, directeur national “montage d’opérations” chez Quartus, se dit “assez fier” de cette réalisation. “Notre ADN, c’est d’essayer de créer des quartiers dans lesquels on va retrouver de la mixité sociale, générationnelle et fonctionnelle, mais surtout dans lesquels on apportera de la vie, aussi bien pour les utilisateurs que pour ceux qui vont passer, qui vont aller à l’hôpital.

Présent pour l’inauguration, le maire Olivier Bianchi a rappelé qu’une ville ne se réussissait “qu’ensemble.” “La compétence du maire n’est pas de faire à la place des autres, de se projeter avec une doctrine de façon extrêmement rigide, avec des idées préconçues, des lieux communs. Un maire, c’est un chef d’orchestre, un fédérateur, un trait d’union, un animateur. La personnalité du maire, c’est d’être en capacité non pas d’imposer une vision à tout le monde, mais de se nourrir des visions du territoire pour en fabriquer un espace commun et partagé” a-t-il rappelé, agacé par les clichés qui affadissent l’image de Clermont-Ferrand. “Il faut que nous soyons fiers du travail que nous faisons collectivement.

 

 

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Emmanuel Thérond

Emmanuel Thérond

Titulaire d'un Master en Littératures Modernes et Contemporaines, Emmanuel Thérond est journaliste en Auvergne depuis 2004. Il a commencé sa carrière à La Montagne, avant de rejoindre la rédaction d'Info Magazine, où il a travaillé durant 15 ans. Il écrit également pour la presse professionnelle, en particulier Le Moniteur du BTP, dont il assure la correspondance locale. Depuis 2019, il signe dans Le Parisien - Aujourd'hui en France.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite