Accueil » Événement » Sylvain Casildas : «La Saint-Loup est ancrée dans le paysage»
Sylvain Casildas, maire d'Aubière / Photo DR
Sylvain Casildas, maire d'Aubière / Photo DR
Événement Week-End

Sylvain Casildas : «La Saint-Loup est ancrée dans le paysage»

L’édition 2021 de la Saint-Loup est la première entièrement préparée par l’équipe de Sylvain Casildas, maire d’Aubière depuis les dernières municipales. Pour la «nouvelle mairie», organiser ce rendez-vous de rentrée, c’est aller au-delà de la politique et respecter la tradition. L’équipe passera ensuite à l’ouverture de l’ECP.

La Saint-Loup, qui fut une foire, une fête et désormais, simplement la Saint-Loup, est un rendez-vous incontournable pour les Aubiérois depuis 1848. «Elle est ancrée dans le paysage et l’organiser va bien au-delà de la politique» commente Sylvain Casildas : «Cette édition est importante car ce rendez-vous annuel basé sur la convivialité va remonter le moral du public qui en a bien besoin en ce moment. Avec la crise du Covid, il nous faut retrouver les fondamentaux. Les classiques sont essentiels en ce moment». Pour le maire d’Aubière, organiser la Saint-Loup permet de maintenir la notion de partage et de création de lien social avec le vide grenier, le marché et la course de vélo. Cette idée de partage est aussi présente dans toutes les animations proposées au Parc Franck Bayle avec, en plus, la volonté de soutenir une filière en crise.

Un moment qui fait du bien

Organiser un rendez-vous populaire avec toutes les incertitudes dues à la crise pandémique n’est pas aisé. “Nous sommes toujours restés sur l’idée d’organiser la Saint-Loup, en nous adaptant à la situation. Pour l’instant nous restons sur le port du masque obligatoire. Si nécessaire nous mettrons en place le contrôle du pass sanitaire, ce qui permettra éventuellement de ne pas le porter dans l’enceinte du parc Franck Bayle” annonce Sylvain Casildas en précisant toutefois que si la mairie se retrouvait dans l’obligation d’annuler, elle le ferait à contre-cœur. Pour l’instant, le taux d’incidence dans le Puy-de-Dôme restant relativement faible, il y a peu de chance que la préfecture pose son véto. “La Saint-Loup est un moment qui fait du bien, une parenthèse festive et amicale aussi bien pour les parents que pour les enfants avant le retour à l’école” insiste le maire. “Après les différentes périodes de restrictions et de confinements, il est important de se fixer comme nouvel objectif de permettre aux gens d’être heureux. Pour la mairie, le critère de réussite, cette année, sera davantage celui de la qualité des échanges et des moments conviviaux que le nombre de participants et de spectateurs. Nous espérons pouvoir avoir la satisfaction du travail accompli”.

Après la Saint-Loup, l’ECP

A l’issue de la Saint-Loup, Sylvain Casildas changera de dossier et préparera l’ouverture de l’ECP, Établissement Communautaire de Proximité dont l’inauguration est prévue mi-septembre. Le “Carré des Arts”, nom donné par les Aubiérois eux-mêmes, sera à la fois un lieu de vie et un lieu culturel. “Il devra vivre en permanence en devenant un équipement plaisir. La première saison sera une saison de tests et de rodage. Nous allons bien sûr travailler sur une programmation culturelle éclectique en tenant compte de la jauge de 140 places mais aussi sur une utilisation soutenue du lieu par les associations, éventuellement des groupes de musiques qui manquent de studios de répétition et pourquoi pas, par des entreprises qui ont besoin d’organiser des séminaires” explique le maire. “L’écrin est là, nous devons trouver les bijoux… Dans l’avenir, je souhaite lui donner une tonalité humour. J’aimerais faire du Carré des Arts une sorte de petite Baie des Singes publique, mais je souhaite aussi que les Aubiérois aient la possibilité de s’exprimer. La programmation sera donc amenée à évoluer dans le temps, l’ECP deviendra le nouvel outil de la politique culturelle de la commune.”

Saint-Loup pratique

Samedi 28 et dimanche 29 août 2021, centre bourg et Parc Franck Bayle
– Le 28 : vide grenier, course de vélo, animations en journée et concerts dans le parc en soirée avec le Duo Doranovak, Molly’s Kiss et Out of Monkey Tonk et feu d’artifice.
– Le 29 : Marché, vide grenier, animations et concerts en journée avec Duo Doranovak, Oskar & Victor, La leçon du montreur et Las Gabachas de la Cumbia
Entrée libre et gratuite dans le respect des obligations sanitaires.

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite