Accueil » Sports » Supercross Auvergne : quand le stade Michelin s’offre un grand spectacle sur deux roues
Courses, Freestyle et spectacle au programme. Photo: Benjamin Cherasse
Sports Week-End

Supercross Auvergne : quand le stade Michelin s’offre un grand spectacle sur deux roues

Habitué à voir du grand spectacle tout au long de l’année avec son équipe de rugby, le Parc des sports Marcel-Michelin va se transformer, pour accueillir le Supercross-Auvergne. Pour la seconde année de rang, Raphaël Chanal et Fred Sandouly les organisateurs, proposent un spectacle sportif, dans le cadre de la première manche du SX-Tour 2019.
F. Sandouly et R. Chanal, les organisateurs. Photo: Benjamin Cherasse

Avec sa configuration particulière, liée à la forme de ses tribunes, le Stade Michelin est un lieu incontournable des amateurs de sports clermontois. Si le public aime à s’enflammer pour les « guirlandes d’essais » de l’ASM-Clermont, les 19.000 privilégiés qui participeront au Supercross Auvergne ce samedi ne seront pas en reste. Co-organisateur de l’évènement avec Frédéric Sandouly, Raphaël Chanal promet un écrin incroyable, prêt à vibrer au rythme des exploits des motos : « C’est autant un évènement sportif qu’un spectacle que nous allons proposer à tous les types de public. On aura des amateurs de moto-cross, des familles, mais aussi des gens qui viendront avant tout par curiosité, pour découvrir ce type d’épreuve. Nous avions fait une première édition à Riom il y a deux ans, mais rapidement avec Fred Sandouly, nous avons eu l’envie de faire vivre cette compétition dans un stade, pour ravir autant le public que les pilotes. On proposera du sport, bien sûr, avec la première manche de la saison du SX Tour, mais aussi du spectacle, avec des freestylers et de nombreuses animations en marge de l’épreuve. » Fort d’une première expérience réussie l’an passé dans l’antre des rugbymen clermontois, les deux organisateurs ont décidé d’améliorer encore leur copie, pour le plaisir de tous.

 

Une prouesse technique au cœur de la ville

Un chantier pharaonique. Photo: www.supercross-auvergne.com

Mais pour réussir à « doper » le spectacle, il faut mettre en œuvre un chantier de grande ampleur comme le résume Raphaël Chanal : « C’est une véritable prouesse technique de mettre en œuvre un tel circuit dans un stade, situé en plein cœur de ville. 10.000 m2 de bâches, 8.000 m2 de plaques OSB sont prêts à accueillir plus de 300 camions (d’une capacité de 10 m3), qui apporteront 3.200 m3 de terre pour façonner le circuit. Une centaine de bénévoles est aussi mobilisée pour la bonne tenue de l’organisation et le défilé des camions a commencé autour du boulevard de la République dès le 14 juin pour être prêt à temps ! » Les conditions climatiques ont aussi une influence dans la réalisation d’un projet aussi pharaonique : « Evidemment, les pluies qui s’abattent sur Clermont depuis quelques jours compliquent un peu la donne. Mais nous allons relever le défi pour offrir un site de grande qualité. » Avec de nombreuses animations (Disc Jockey et musique sur le parvis du stade, feu d’artifice de clôture, pom-pom girls, etc…), les organisateurs du Super-cross Auvergne ont l’ambition d’attirer tous les publics au Michelin pour une grande fête du moto-cross en Auvergne.

Avec la volonté de répondre autant aux besoins du public qu’au bien-être des pilotes, le Supercross Auvergne est une épreuve qui tend à s’inscrire durablement dans le calendrier. Avec l’envie de continuer de grandir et s’inscrire comme une épreuve majeure du sport en Auvergne.

Supercross-Auvergne au Parc des sports Marcel-Michelin le samedi 22 juin à partir de 14h30. Pour retrouver le programme complet des épreuves et des animations et pour accéder à la billetterie : www.supercross-auvergne.com

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite