Accueil » Vie publique » RLV Mobilités : un système reçu (presque) 5 sur 5
La mobilité, un enjeu majeur pour RLV.
Vie publique

RLV Mobilités : un système reçu (presque) 5 sur 5

Placé dorénavant sous la tutelle de la communauté d’agglomération Riom-Limagne-Volcans (RLV), le système de transport en commun « RLV-mobilités » a connu pour cette rentrée 2018-2019 une véritable révolution. Après un peu plus de deux mois d’activités, un premier bilan s’impose en cinq points clés.

C’est un champ de compétence sur lequel Riom-Limagne-Volcans était très attendu. La mobilité, tant scolaire que pour le grand public, avait besoin de se réinventer afin de s’adapter à son nouveau territoire. Si les débuts ont été parfois plus ou moins bien perçus par la population, RLV a su se remettre en question pour évoluer dans le sens du bien commun. Valérie Ceyssat, directrice du pôle aménagement et développement durable du territoire, revient pour 7 jours à Clermont sur les cinq points essentiels de ce nouveau service.

Un champ d’action revu nettement à la hausse

Des véhicules adaptés aux besoin des usagers.

C’est un chantier d’envergure dans lequel s’est lancé RLV afin de développer un véritable réseau dans les différentes communes composant son nouveau territoire. Plus qu’une évolution, c’est une véritable révolution pour Valérie Ceyssat : « Avant la création de RLV, seul Riom Communauté gérait un réseau de transport local pour les 10 communes la composant. Aujourd’hui il y en a 21 de plus, ce qui a demandé une refonte complète du réseau précédent. RLV gère dorénavant la compétence de la mobilité scolaire comme pour le grand public ou pour les personnes à mobilité réduite. Seules quatre lignes de bus étaient proposées, quand RLV propose maintenant près de 45 lignes. »

 

Des débuts hésitants mais la volonté de progresser et s’adapter au plus grand nombre

La mobilité réduite également dans le champ des compétences de RLV-mobilités.

Avec une telle remise en question, il est difficile de contenter tout le monde et de se révéler parfait. Sur les réseaux sociaux, nombre d’usagers ont émis des réserves sur le nouveau dispositif mais Valérie Ceyssat et ses équipes ont su être à l’écoute : « Avant même le lancement du plan RLV-mobilités, nous avons beaucoup communiqué pour expliquer la mise en place de ce nouveau réseau. Des réunions publiques nous ont permis d’aller au-devant de la population pour essayer de trouver le meilleur compromis possible entre ce qui était déjà en place et les nouveaux services que l’on propose dorénavant. RLV a repris à sa charge le transport scolaire des 21 nouvelles communes, desservies jusqu’à présent par le département, ce qui a nécessité un ajustement des lignes et des horaires. Évidemment, le bien commun est au centre des débats, mais on reste à l’écoute avec la volonté d’ajuster au mieux le service. »

De nouveaux tarifs adaptés aux besoins et justes pour tous.

Pour répondre à toutes les demandes, une nouvelle politique tarifaire a été mise en œuvre. Pas toujours bien compris par les usagers, RLV a tenu à expliquer et rationaliser ses choix stratégiques : « On partait sur la base de deux historiques différents. Les 21 nouvelles communes dépendaient du tarif mis en place par le département (220 e l’abonnement scolaire annuel) quand les 10 communes de Riom-Communauté bénéficiaient d’un tarif très avantageux de 90 Euros. Afin de trouver le bon équilibre pour tous, un compromis a été demandé, qui augmente un peu la part des anciens pensionnaires de Riom-Co mais nous permet de proposer une politique tarifaire qui reste aujourd’hui très en dessous de la moyenne nationale. »

 

Un succès pour le nouveau service de vélos électriques.

Le vélo électrique victime de son succès.

Afin de compléter son offre, Riom-Limagne-Volcans a développé en parallèle un nouveau système de vélos électriques, dont les premiers résultats sont plutôt probants : « C’est notre exploitant du réseau, Kéolis, qui a proposé la mise en place de ce service. Le principe est la location de vélos électriques que la communauté a décidé de proposer en courte durée, afin de tester l’apport de ce nouveau type de transport pour chacun. L’objectif est de démontrer que le vélo électrique peut être un outil de notre quotidien et donner l’envie à l’usager d’investir à terme dans son propre matériel. Nous sommes actuellement victime de notre succès et il existe une liste d’attente pour louer et découvrir ce nouveau mode de transport individuel, dès-lors, la location en courte durée permet une rotation intéressante. »

 

Une politique d’information et de communication.

La gare de Riom, point d’information principal. photo: Riom-Communauté.fr

Avec la volonté de trouver le juste équilibre pour tous, RLV a fait le choix de la proximité pour expliquer et valoriser son nouveau projet auprès de ses usagers : « Pour répondre à l’ensemble des interrogations de la population, nous avons exigé que l’exploitant développe un site internet entièrement dédié à RLV mobilités. Il existe aussi une page facebook et bien sûr le comptoir d’information à la gare de Riom. On met également en place des journées d’informations via un bus qui va sur l’ensemble du territoire de RLV pour expliquer l’utilité de ce réseau dans les diverses communes concernées. Il est essentiel de valoriser ce service qui peut et doit profiter à tous. 

C’est donc un bilan globalement positif pour un réseau qui étend peu à peu son champ d’action. Si la mobilité est un enjeu principal pour la nouvelle communauté d’agglomération, la concertation reste le meilleur moyen d’associer le public à sa mise en œuvre. Un axe majeur pour encore et toujours mieux ajuster un service de proximité essentiel au développement de Riom-Limagne-Volcans.

Quelques chiffres :

31 communes concernées pour un total de 5000 voyages quotidiens.

22 établissements scolaires desservis pour 2100 élèves transportés.

Un réseau de 45 véhicules et 44 lignes de bus au total.

 

Pour plus d’informations vous pouvez retrouver une page spécifiquement dédiée sur le site de Riom-Limagne-Volcans : www.rlv-mobilites.fr.

 

 

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite