Accueil » Sports » Rémi Cavagna: le 63 gagne sur la Vuelta
Rémi Cavagna- photo: Patrick Dorckel.
Sports

Rémi Cavagna: le 63 gagne sur la Vuelta

Le coureur cycliste clermontois a remporté, en solitaire, la 19e étape de la Vuelta. A 24 ans, il signe le plus beau succès de sa courte carrière et s'apprête à disputer le prochain championnat du monde sur route avec l'équipe de France.

Sur les routes de la Vuelta, il porte le dossard n°63. Un hasard, en fait, mais qui réussit bien au Clermontois Rémi Cavagna. Le coureur professionnel de l’équipe Deceuninck Quick Step  a remporté, ce vendredi, la 19e étape de la course entre Avila et Tolède. Appartenant, dans un premier temps, à une échappée, le Français s’en est extirpé à 25 km de l’arrivée pour rallier l’arrivée en solitaire, devant un peloton, réglé par l’Irlandais Sam Bennett, revenu sur ses talons.

“Il ne fallait pas la louper”

Rémi Cavagna lors du Tour d’Auvergne 2015. Photo: Patrick Dorckel.

C’est le premier succès de l’Auvergnat sur un grand Tour et, à l’âge de 24 ans, sa plus belle victoire dans les rangs professionnels. « J’ai beaucoup souffert à la fin, face au vent, j’ai eu peur que le peloton revienne. Mais j’ai compris au dernier virage que c’était bon. Celle-là, il ne fallait pas la louper » a expliqué celui que l’on surnomme le “TGV de Clermont-Ferrand” pour ses qualités de rouleur. Actuellement 53e au classement général, Cavagna s’apprête à boucler le Tour d’Espagne dimanche et fait partie de la sélection française, annoncée récemment par Thomas Voeckler, pour le prochain championnat du monde sur route qui se déroulera dimanche 29 septembre dans le Yorkshire en Angleterre.

 

Une chute et une polémique

La 19e étape de la Vuelta a été marquée par une chute collective à 65 km de l’arrivée, dans laquelle a été retardé le Slovène Primoz Roglic, leader de la course. L’attitude de l’équipe Movistar, qui en profité pour déclencher une offensive, a suscité la polémique.  Quatrième du classement général et lui-même victime de la chute, le Colombien Miguel Angel Lopez (de l’équipe Astana) a ainsi déclaré : « Movistar a manqué de respect au maillot rouge et à moi-même, c’est typique de leur part de se comporter ainsi. On sait de quelle manière ils courent. On a vraiment un drôle de champion du monde (NDLR: Alejando Valverde) » Fort heureusement, tout a fini par rentrer dans l’ordre et Roglic a pu préserver son avance alors que se déroulera ce samedi la dernière étape de montagne à 24 heures de l’arrivée à Madrid.

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite